wcsentete.gif (10807 octets)

 

Les relations entre femmes arabes,
sciences et technologies
Doha (Emirats arabes unis), 24-26 avril 1999

 Déclaration d'Abu Dhabi

Union générale des femmes des Emirats arabes unis
Bureau régional de l’UNESCO pour le Golfe à Doha
Centre d'excellence Technosphère de Dubai
Université Ajman des sciences et technologies (AUST)

Sommaire
Préambule
Stratégie
Dispositions légales
Mise en œuvre
Recommendations
Contacts

 

Préambule     Back to top

Nous, qui participons à cette Conférence au siège de l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis :

Exprimons nos remerciements et notre gratitude sincères à Son Altesse le Sheikh Zayed Bin Sultan Al-Nahyan, Président des Emirats arabes unis, pour sa sagesse, sa vision pénétrante, son intérêt inlassable pour le développement humain, son soutien sans faille aux initiatives en faveur de ce développement, étayé par la conviction que l'homme est à la fois la fin et les moyens d'un tel développement et représente le meilleur investissement à long terme possible. Ce soutien au développement humain durable rejoint ceux apportés par Son Altesse le Sheikh Maktoum Bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président des Emirats arabes unis, Chef du Conseil des Ministres, Dirigeant de Dubai, ainsi que par les membres du Conseil suprême et les autres dirigeants des Emirats arabes unis,

Adressons nos remerciements et l'expression de notre gratitude à Son Altesse, la Sheikha Fatima bint Mubarak, épouse de Son Altesse le Président des Emirats arabes unis et Présidente de l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis, pour avoir bien voulu accorder son patronage à la présente conférence et faire délivrer une intervention très complète en son nom,

Exprimons nos remerciements et notre gratitude sincères à tous ceux qui ont participé à cette Conférence, notamment à l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis, à l'UNESCO, au Centre d'excellence Technosphère de Dubai, à l'Université Ajman des sciences et technologies (AUST) et en particulier à Son Excellence le docteur Saeed Salman, Président de l'AUST, Président de l'Association des universités arabes privées et Président du Centre d'excellence Technosphère de Dubai.

Stratégie   Back to top

Il convient de réformer et de développer le système éducatif à tous les niveaux pour optimiser son impact économique, culturel et social et accélérer le rythme d'un développement durable global. Cela implique notamment :

  • de réaliser le principe de l'"éducation pour tous" et de traduire ce droit en instaurant l'égalité d'accès à l'éducation pour les deux sexes, dans tous les domaines et dans toutes les régions ; ceci aurait pour conséquence de faire progresser l'éducation de base jusqu'à la rendre universelle pour les enfants et d'éradiquer l'analphabétisme chez les adultes, notamment chez les femmes ;
  • d'apporter de l'aide aux centres pour la recherche scientifique des universités et des centres de hautes technologies et de les mettre en relation avec les établissements de production et de services dans le but de transférer les technologies, de développer la production et d'utiliser les résultats de la recherche aux fins du développement. Cela implique d'augmenter les fonds et les ressources alloués à la recherche scientifique, tout en développant les interactions entre les universités et le secteur industriel ;
  • de s'assurer la participation des femmes spécialistes dans le domaine des sciences et technologies à la recherche fondamentale appliquée, ainsi qu'au développement et au transfert des technologies, et d'encourager les femmes à diriger des équipes de recherche ;
  • de créer de nouvelles ouvertures professionnelles pour les femmes dans le domaine des sciences et technologies. On ne devrait pas négliger d'embaucher les femmes et les opportunités de carrières devraient être à la mesure des opportunités dans le domaine de l'éducation et de la formation ;
  • de créer des sytèmes d'informations professionnelles relatives aux sciences et technologies et de les mettre à la disposition des établissements d'éducation et de formation pour diffusion auprès des jeunes femmes spécialisées dans ces domaines et encourager ces femmes à entrer dans les filières professionnelles correspondantes en leur offrant des motivations de nature financière et morale.

Les participants ont mis l'accent sur l'importance des relations entre sciences et technologies d'une part et le dévelopement national d'autre part ; les femmes doivent se préparer à entrer dans le domaine des sciences et technologies, car celles-ci sont essentielles au développement et au progrès de la société.

Les participants ont considéré que la contribution apportée par les femmes à une institution et le travail accompli par ces femmes représentaient une part importante du succèes de cette institution.

Les efforts entrepris par les pays arabes pour améliorer les systèmes d'éducation scientifique et technique, et notamment les programmes et matières destinés à répondre à des besoins, devraient être poursuivis.

Dispositions légales     Back to top

De nouvelles lois ou des amendements aux lois existantes devraient être votés pour établir ce qui suit :

  • l'égalité des salaires et des primes pour les hommes et les femmes, sans oublier que celles-ci devraient être à même de remplir leurs obligations familiales,
  • la sécurité du lieu de travail et des mesures de sécurité dans les usines et les fabriques
  • des systèmes de primes pour encourager la recherche, le développement des technologies et l'innovation,
  • un système de gratification approprié et un plan de retraite pour les femmes,
  • des mesures pour inciter le secteur privé à embaucher des femmes dans le domaine des sciences et des technologies.

Mise en œuvre      Back to top

Les pays arabes devraient être aidés, au moyen d'un soutien technique et financier, à mettre en oeuvre toutes les suggestions exprimées dans la présente Déclaration afin d'augmenter le rôle des femmes arabes dans les sciences et les technologies, notamment sur les point concernant le développement des réseaux d'information et des clubs scientifiques pour les femmes.

Education    Back to top

Les enfants devraient être mis en contact avec les sciences et technologies dès leur plus tendre enfance afin que filles et garçons soient sensibilisés à cet environnement et que leur aptitude à l'étude et à la recherche se trouve d'ores et déjà stimulée. dans cet ordre d'idées, une attention particulière devrait être accordée à la mise en place de laboratoires pour encourager une approche empirique.

Etudiants et étudiantes devraient être encouragés à étudier les sciences et les technologies à tous les niveaux de l'enseignement général et à considérer favorablement l'idée de se spécialiser dans ces domaines dans l'enseignement supérieur.

La qualité du processus éducatif devrait être améliorée en établissant des objectifs éducatifs exigeants, des programmes novateurs, des matériels pédagogiques modernes et des programmes de formation des enseignants, à la lumière des méthodes d'enseignement, de conseil et d'évaluation les plus récentes. Le processus éducatif doit être centré sur l'apprenant, afin de développer son potentiel intellectuel et notamment ses capacités d'innovation, de créativité, d'invention, de décision et d'expression de soi.

Les méthodes et installations technologiques telles que les ordinateurs, l'Internet, les chaînes éducatives par satellite et le multimédia éducatif devraient être introduits dès le jardin d'enfants pour encourager l'auto-apprentissage et développer les capacités de recherche, de découverte et d'interaction avec les sciences et les technologies.

Un soutien devrait être apporté aux clubs scientifiques dans les écoles et les universités et les filles devraient être encouragées à adhérer à ces clubs et à participer à leurs activités. Les participants ont également recommandé la création de clubs scientifiques dans les centres de l'Union générale des femmes et dans les clubs destinés aux filles.

Le problème de l'échec universitaire et des étudiants qui abandonnent leurs études doit être traité, pour assurer que les étudiants et les étudiantes poursuivent leur formation jusqu'à des niveaux supérieurs. Une attention particulière doit être apportée à l'amélioration de la qualité de l'enseignement et aux relations entre enseignement et marché du travail.

Recherche    Back to top

Les femmes arabes devraient être encouragées à poursuivre des études supérieures jusqu'à la maîtrise et au doctorat et à rejoindre les programmes de développement professionnel accessibles aux titulaires d'un doctorat.

Les centres de recherche qui montrent une ouverture aux femmes devraient être encouragés et soutenus et des centres d'information et de documentation devraient être créés pour suivre la situation des femmes arabes dans les sciences et technologies, enregistrer les lois et règlements relatifs aux femmes et évaluer les activités des femmes arabes dans ces domaines.

Des centres d'innovation et de créativité devraient être fondés et les femmes encouragées à les rejoindre. De plus, la recherche devrait être encouragée et des récompenses devraient être accordées aux meilleurs parmi les chercheurs.

Un soutien devrait être apporté à la participation des femmes aux conférences internationales, séminaires et réunions dans le monde arabe et ailleurs, afin de développer leurs relations avec d'autres experts internationaux, arabes et non-arabes, en vue d'améliorer leurs compétences.

Il conviendrait de créer des bases de données relatives aux femes arabes spécialistes en sciences et technologies et de préparer la publication périodique d'une bibliographie comportant leur curriculum vitae et leurs réalisations. Les informations recueillies devraient être diffusées parmi les pays arabes et les organisations internationales au moyen de réseaux d'information comme l'Internet.

Tous les moyens de communication, y compris les mass-média, ainsi que la promotion professionnelle doivent être utilisés pour favoriser la participation des femmes aux conférences internationales, séminaires et réunions dans le monde arabe et ailleurs, afin de ls mettre davantage en contact avec l'expertise internationale, arabe et non-arabe, en vue d'améliorer leurs compétences.

La sécurité du lieu de travail devrait être assurée pour les femmes travaillant dans le domaine des sciences et des technologies, afin qu'elles soient protégées contre les préjudices physiques et les blessures, et des technologies propres devraient être utilisées par les fabriques et les usines.

Des crèches, des structures d'accueil pour les personnes âgées et des services de santé devraient être prévus pour les femmes qui travaillent et pour leurs familles.

Les femmes qui travaillent devraient avoir l'assurance de pouvoir pratiquer les traditions arabes et islamiques.

Les participants :    Back to top

  • demandent à l'UNESCO de présenter les recommandations de la présente Conférence à la Conférence mondiale sur la science et de prendre en considération les besoins du monde arabe lors de la préparation des recommandations qui seront approuvées par cette conférence,
  • invitent l'UNESCO, l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis et l'Université Ajman des sciences et des technologies à organiser une réunion pour évoquer, à la lumière de leur cadre social et culturel local, les cas de femmes arabes exemplaires afin de démontrer l'interaction complète entre femmes, sciences et technologies,
  • invitent l'UNESCO, l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis et l'Université Ajman des sciences et des technologies à mener une étude sur la possibilité d'offrir des bourses d'études à des étudiants particulièrement doués en sciences et technologies et à établir les statuts réglementant l'attribution de ces bourses,
  • invitent l'ensemble de la société civile à apporter son soutien aux clubs scientifiques de filles et de femmes et à encourager les filles à étudier les disciplines scientifiques et technologiques en leur montrant les avantages et les inconvénients que présentent les études dans ces différentes disciplines,
  • invitent les sociétés de femmes à créer des réseaux de communication dans le monde arabe pour sensibiliser davantage les femmes aux sciences et technologies,
  • invitent la société civile et les organisations non-gouvernementales à organiser plus efficacement des secteurs réservés aux femmes, notamment dans les domaines relatifs à la participation des femmes à la politique et à la prise de décision, afin de valoriser le rôle des femmes dans les sciences et les technologies et de leur offrir de meilleures possibilités d'emploi,
  • invitent les sociétés et les unions de femmes à fonder un certain nombre de clubs scientifiques pour les filles, en collaboration avec les organisations gouvernementales et non-gouvernementales, de telle sorte que ces clubs soient inaugurés grâce à la création d'un club modèle au sein de l'Union générale des femmes des Emirats arabes unis, en coopération avec l'UNESCO, l'Université Ajman des sciences et des technologies et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Ce club devrait également disposer d'un centre multimédia destiné à mettre les sciences à la portée des jeunes femmes.

Site UNESCO - Femmes, science, technologie

Contacts    Back to top
Pour toute information complémentaire, veuillez contacter : doha@unesco.org

 

Associated Meetings List

Back to UNESCOBack to Natural SciencesBack to WCS