Les chiffres et les lettres au quotidien

Profil de pays: Irlande

Population

4.37 million

Langue officielle

Anglais et irlandais

Dépenses publiques totales d’éducation en % du PNB

4.7% (2005)

Taux net d’admission dans l’enseignement primaire (TNA total)

Men: 98.8%
Women: 98.9%

Taux d’alphabétisme total des jeunes (15 – 24 ans)

99.8% (2007)

Sources
  • http://www.childinfo.org/files/IND_Ireland.pdf
  • UNESCO: EFA Global Monitoring Report 2008, http://www.efareport.unesco.org
  • World Bank: World Development Indicators database: http://www.worldbank.org/data/countrydata/countrydata.html

Présentation générale du programme

Titre du programmeLes chiffres et les lettres au quotidien
Organisation chargée de la mise en œuvreThe National Adult Literacy Agency (NALA)
Partenaires de financementThe Department of Education and Science, the Department of Social and Family Affairs, the Department of Health and Children and the Department of Enterprise, Trade and Employment, Broadcasting Commission of Ireland, RTÉ
Date de création1980 –

Contexte et historique

L’Irlande est très estimée pour sa longue tradition éducative qui remonte au Moyen âge, lorsque le pays était l’un des principaux prestataires d’éducation du monde occidental. Aujourd’hui, c’est le ministère de l’Éducation qui est chargé de l’éducation, sous la responsabilité du parlement national. La loi sur l’enseignement professionnel de 1930 a ouvert la voie aux Comités de l’enseignement professionnel (Vocational Educational Committees, VEC) sur lesquels s’appuie aujourd’hui l’assistance à l’éducation des adultes en Irlande. Ils ont été mis en place pour établir des programmes de formation permanente destinés aux adultes dans tout le pays. Les services fournis par les VEC ont connu une expansion des années 1930 aux années 1960.

Jusque dans les années 1960, l’enseignement secondaire était payant et l’âge minimum de fin de scolarité était fixé à 14 ans. Aujourd’hui, l’enseignement primaire, secondaire et supérieur est gratuit pour les citoyens irlandais et l’école primaire est obligatoire jusqu’à 15 ans. En raison des différences dans la politique de l’éducation entre une génération et la suivante, les groupes d’âges supérieurs ont eu une scolarité plus courte que les plus jeunes, ce qui explique peut-être l’importance accordée actuellement à l’alphabétisation des adultes. De plus, les migrants représentent dix pour cent de la population irlandaise, ce qui explique aussi le besoin de programmes d’alphabétisation pour adultes. Beaucoup des changements du système éducatif sont dus à la croissance économique des années 1970 et au développement rapide de l’enseignement supérieur. L’Irlande manquait alors encore d’une stratégie nationale en matière d’enseignement des adultes. En 1973, le gouvernement a entrepris de nommer des commissions chargées de faire un rapport sur le problème de l’éducation des adultes, mais sans prendre beaucoup de mesures. Il faudra attendre 1983 et la présentation du rapport Kenny pour voir la question recevoir un écho positif.

Les années 1980 ont marqué une période de changement par rapport à l’alphabétisation des adultes, thème qui a attiré l’attention du gouvernement et des médias. Dans les années 1990, des cadres approximatifs avaient été mis en place mais l’Irlande avait encore un taux d’alphabétisme relativement faible par rapport aux autres pays industrialisés : près de 30 pour cent de la main d’œuvre n’avait pas dépassé le premier cycle de l’enseignement secondaire, voire moins.

En 1997, l’Étude internationale sur l’alphabétisation des adultes de l’OCDE a révélé qu’un adulte sur quatre, soit environ un demi-million d’individus entre 16 et 64 ans interrogés en Irlande, ne possédaient pas les compétences en alphabétisation et la confiance nécessaires pour participer efficacement à la vie sociale. Par conséquent, le développement de la confiance constituerait une étape importante dans l’alphabétisation des adultes et l’apprentissage de la numération, pour une société à laquelle les membres peuvent pleinement participer avec assurance. L’accès à différents modes d’apprentissage pour les adultes afin de les motiver à reprendre leur éducation a constitué un élément important de la lutte contre l’analphabétisme en Irlande.

Le Cadre national de qualifications (National Framework of Qualifications, NFQ) a été créé en 2003. C’est aujourd’hui le seul mécanisme structurel qui permette d’appréhender l’ensemble de l’enseignement et de la formation en Irlande. Le système comprend dix niveaux qui englobent la totalité de l’apprentissage, des phases les plus initiales (alphabétisation et numération de base) aux plus avancées (doctorats). Il est utilisé pour décrire le système irlandais de qualification, qui constitue un guide des possibilités de formation et de l’accès à l’éducation. L’un de ses éléments clé consiste à permettre un meilleur accès à l’éducation et à la formation, ainsi qu’à suivre la progression entre éducation et formation.

L’Agence nationale d’alphabétisation des adultes (NALA)

L’Agence nationale d’alphabétisation des adultes (National Adult Literacy Agency, NALA) est une organisation mutuelle indépendante à but non lucratif qui fait campagne pour la reconnaissance de la question de l’alphabétisation des adultes en Irlande, tout en travaillant à résoudre le problème par le lobbying et la recherche, ainsi qu’en proposant des possibilités d’apprentissage aux adultes qui connaissent des difficultés en alphabétisation. Soucieuse de coordination nationale, de développement de la formation et d’élaboration de politiques relatives à l’alphabétisation des adultes, la NALA est en mesure d’aborder le problème avec des solutions toutes prêtes et des programmes qui répondent aux besoins individuels des participants. Depuis 2000, l’association utilise les médias radiotélévisés pour motiver le public adulte difficile à atteindre et fournir des possibilités d’apprentissage multiples afin d’attirer le plus large public possible. À ce jour, la NALA a produit neuf séries télévisées pour un total de 49 heures, diffusées chaque semaine aux heures de grande écoute. Depuis 2000 aussi, le nombre d’adultes participants aux programmes d’éducation des adultes a augmenté.

Mise en œuvre du projet : approches et méthodologies

Afin de répondre aux besoins des adultes participants et de motiver les populations à reprendre leur éducation, le modèle mis en place est un programme basé sur l’apprenant auquel il donne la possibilité d’apprendre dans l’intimité de son foyer. De nombreuses méthodes peuvent être utilisées pour cela, notamment l’apprentissage à domicile sous la direction d’un tuteur, l’apprentissage autodirigé, le téléphone, Internet, la télévision et les séances de groupe. Les cours face-à-face sont également offerts à ceux qui souhaitent une relation personnelle avec leur tuteur. Ce choix d’options d’apprentissage permet à chaque participant d’élaborer sa propre approche, celle qui l’intéresse et qui lui convient.

Groupe-cible

Les principaux groupes-cibles du programme sont les jeunes de plus de 17 ans et les adultes qui connaissent des difficultés en alphabétisation. Ces groupes comprennent les apprenants adultes qui ont quitté précocement l’école, ceux qui manquent de confiance en leurs compétences de base en alphabétisation, les parents qui veulent améliorer leurs compétences en alphabétisation afin d’aider leurs enfants à faire leurs devoirs et les adultes qui souhaitent obtenir un diplôme à leur rythme.

Objectif du projet

L’objectif principal du programme est d’aider les adultes connaissant des difficultés en alphabétisation à acquérir des compétences de base et des connaissances en alphabétisation, numération et TIC. L’un des aspects importants de ce processus d’apprentissage est que chacun élabore ses objectifs et son mode d’apprentissage. L’objectif de la NALA est également d’énoncer des recommandations sur la base d’exemples empiriques afin d’informer et de créer un cadre pour les programmes d’éducation des adultes destiné aux générations futures. En effet, la NALA s’est engagée dans la sensibilisation et l’élargissement de l’accès à l’apprentissage des adultes et aux méthodes d’apprentissage à distance. Son but est que tous les apprenants atteignent le niveau 2 de l’agrément, ce qui implique qu’ils aient acquis une bonne compréhension d’un sujet donné et puissent effectuer divers exercices sous surveillance. Le niveau 2 correspond au développement des connaissances sur un certain thème ou secteur industriel permettant de pouvoir travailler et d’apporter sa contribution à la société.

Apprentissage et enseignement

Deux moyens permettent de participer à l’apprentissage prodigué par la NALA. La filière A, qui commence en janvier et se poursuit jusque mars, est un cours intensif de 104 heures avec hébergement qui cible les apprenants du niveau 2 (du Cadre national de qualifications irlandais) ; chaque groupe est pris en charge par deux tuteurs et un coordinateur et le cours comporte en général entre cinq et douze élèves. La filière B, de mai à décembre, est un programme d’apprentissage à distance qui utilise les médias radiotélévisés, le téléphone, les supports imprimés, le courrier et la technologie. Chaque apprenant a son tuteur, assisté d’un agent de liaison ou tuteur d’apprentissage à distance et d’un coordinateur des tuteurs à distance.

Les apprenants sont encouragés à exprimer leurs besoins et leurs intérêts personnels afin de pouvoir bénéficier d’un programme qui réponde à leurs attentes. La NALA et l’élève développent ensemble un plan individuel structuré qui permet à l’apprenant de participer pleinement à son programme d’apprentissage. L’enseignement est multiple avec des séances en face-à-face, des cours particuliers, des travaux à domicile dirigés par le tuteur et des exercices indépendants, en adéquation avec les besoins de l’apprenant.

Les tuteurs en alphabétisation des adultes qualifiés et expérimentés sont recrutés au titre d’enseignants par la NALA. Bien que la plupart d’entre eux possèdent au moins cinq ans d’expérience, ils bénéficient d’une formation pratique consacrée aux difficultés d’apprentissage spécifiques ou au soutien et à l’accompagnement. La NALA utilise une méthode basée sur l’apprenant, de sorte que le tuteur a pour mission d’orienter le cours selon les besoins de l’élève.

TIC

Les technologies de l’information et de la communication constituent autant de compétences qu’il est important d’acquérir et nécessaire d’enseigner dans le cadre de l’alphabétisation. En effet, la connaissance des TIC est essentielle dans la société actuelle et indispensable à la main d’œuvre quelle qu’elle soit. C’est pourquoi la NALA souhaite inclure cette composante à sa structure d’apprentissage.

Les TIC ont prouvé leur efficacité pour toucher un large public. En Irlande, 99 pour cent des ménages ont une TV, 85 pour cent ont accès à la téléphonie mobile et 43 pour cent ont un accès Internet à la maison. Il est donc possible et efficace d’utiliser différents moyens de communication pour élargir les possibilités d’apprentissage.

Apprentissage à distance

L’un des objectifs clés du programme est de faciliter à un plus grand nombre d’adultes le développement de leurs compétences en alphabétisation à leur rythme. Le programme d’apprentissage à distance offre à chaque participant la souplesse de choisir le lieu de l’apprentissage afin de pouvoir apprendre dans un environnement sécurisant et de développer des habitudes d’indépendance dans l’apprentissage. En 2009, le service d’apprentissage à distance comptait 145 participants. Le nombre d’heures d’apprentissage dépend de chacun mais n’excède pas dans la plupart des cas une conversation téléphonique de 30 minutes par semaine avec un tuteur. Ce dernier appelle généralement dans l’après-midi ou la soirée, à un moment qui convient aux deux interlocuteurs.

Les séries télévisées consacrées à l’alphabétisation des adultes diffusées sur RTE One, la chaîne nationale de service public irlandaise, constituent un autre aspect intéressant du service d’apprentissage à distance. La NALA a commencé à développer l’alphabétisation par la télévision en 2000 avec des séries qui ont attiré jusqu’à 293 000 téléspectateurs. Chaque épisode mettait en scène des apprenants qui racontaient la manière dont leurs difficultés à lire et à écrire affectaient leur existence, et comprenait cinq à dix minutes de contenu didactique. La plus récente des séries, Written Off?, lancée en 2007 sans le contenu didactique des autres, suivait huit apprenants adultes dans leur vie de tous les jours au fur et à mesure des progrès réalisés grâce au cours. Ces séries télévisées ont eu du succès en tant qu’outil d’apprentissage à distance en présentant les avantages de reprendre son éducation à ceux qui en avaient besoin.

Afin de contrôler le niveau des participants, le coordinateur du cours corrige régulièrement des textes écrits. Par ailleurs, pour évaluer le programme d’apprentissage à distance, toutes les activités sont recensées dans une base de données centrale permettant une consultation facile. De plus, la NALA confie chaque année à un organisme d’évaluation externe une série d’interviews de participants afin de connaître leur réaction par rapport au programme. Une évaluation impliquant 105 participants entre avril 2008 et fin juillet 2008 a confirmé que le service d’apprentissage à distance leur fournit un programme qui répond à leurs besoins individuels : 94 pour cent des personnes interviewées étaient satisfaites du service.

Impact

Selon les participants au programme, ce dernier a réussi à accroître leur confiance en eux et leur amour propre en ce qui concerne la lecture, l’écriture et la numération : 87 pour cent des apprenants interviewés ont affirmé se sentir plus confiants après avoir travaillé avec un tuteur de la NALA. Ils avaient l’impression d’avoir acquis de multiples compétences et d’avoir profité du tutorat offert par le service d’apprentissage à distance de la NALA, qu’ils aient ou non achevé le cours. Les gains retirés allaient de la confiance accrue aux progrès en lecture et écriture et au désir accru d’apprendre. L’apprentissage à distance est une méthode positive et efficace pour toucher un large public qui n’aurait sinon peut-être pas accès à l’apprentissage.

Leçons apprises

Recommandations

En février 2009, des recommandations ont été émises sur la base des leçons apprises dans un rapport d’évaluation de la NALA.

Sources

Contact

Tom O’Mara
Distance Learning Coordinator
NALA 21 Lavitt’s Quay, Cork, Co. Cork, Ireland
Tel: +353 (0) 21 4278669
Fax: +353 (0) 21 4275680
E-mail: tomara@nala.ie
Web site: www.writtenoff.ie