WebWORLD-MEMOIRE

English

Prague

Page 1/2

ToC Previous Next

Un programme de numérisation a été lancé par la Bibliothèque nationale à Prague, en coopération avec une entreprise privée, Albertina Ltd. Un CD-ROM de démonstration publié en 1993, où sont présentés quelques-uns des manuscrits et autres documents les plus précieux des collections historiques de la Bibliothèque nationale, avec des annotations en tchèque, en anglais et en français. Une série de CD-ROM a par ailleurs été inaugurée au début de mai 1995 avec la publication de deux disques. La numérisation des plus beaux manuscrits et incunables de la Bibliothèque nationale facilitera l'accès à ces trésors tout en évitant aux originaux des manipulations excessives, contribuant ainsi à leur préservation. De surcroit, alors que les couleurs et l'encre réagissent au contact du papier, du parchemin, de la soie et autres supports traditionnels, l'information numérique ne se dégrade pas avec le temps et pourrait aisément être transformé sur les supports plus durables qui devraient faire leur apparition dans l'avenir.


Zoom 1
53 Kb
(jpeg)
Psalterium

manuscrit : XIII, parchemin, 227 fol., 28 x 18 cm, en latin, enluminé Le Psaultier latin glosé est décoré au début des psaumes d'initiales orientales et d'une grand initiale à plein page avec des ornements à bandes et feuilles. ill.: p. 2 - David jouant de la harpe (B initial)

Zoom 1
65 Kb
(jpeg)
Liber Psalmorum Veteris Testamenti et Testamentum Novum cum prologis S. Hieronymi

manuscrit, XIII1, parchemin, 233 fol., 36,5 a 27 cm, en latin, enluminé. Le codex comprenant des psaumes et le Nouveau Testament avec les Prologues de St. Jérôme ne porte aucune information sur son origine. Par sa décoration il reflète les influences de la peinture sur livre d'Allemagne de l'Ouest et dans les initiales ont peut y trouver des figures animalières tardives. Les portraits des évangélistes, dans de riches arcs en style roman font penser aux liens encore plus anciens et plus étroits avec des évangéliaires irlandais. Le manuscrit représente d'anciennes influences éteintes au 13è siècle. ill. : £. 2b - roi David (B initial)

Zoom 1
77 Kb
(jpeg)
Sermones Innocentii Romani pontificis

manuscrit, cca 1230, parchemin, 207 fol., 21 x 14 cm, en latin, enluminé. Le codex d'origine d'Allemagne du Sud, comprend des sermons d'un important réformateur de l'Eglise, le pape Innocent III (1161- 1216) dans l'ordre de l'année liturgique. Quatre enluminures à pleine page chacune représentent le Christ, la Vierge, St. Jean-Baptiste parmi les saints et la dernière nous montre l'auteur du texte, le pape Innocent avec l'abbé Arnold et le copiste, en habits de l'ordre, soit bénédictin soit johannite. Au point de vue du style, le codex présente une parenté avec l'école de Regensbourg. ill.: f. 2b - Innocent III. transmet le codex à l'abbé Arnold, à gauche le copiste Nicolas.

Zoom 1
78 Kb
(jpeg)
Antiphonarium Sedlecense

manuscrit, cca 1240, parchemin, papier, 266 fol., 44 x 32 cm, en latin,` notation, enluminé. Le codex a été rédigé pour un couvent de Cisterciens ou de Bénédictins, probablement dans la région saxe-thüringe, d'où proviennent les peintures comprenant des enluminures ou seulement des ébauches. L'illustration a été achevée en Bohême dans la deuxième moité du 13e siècle. Au 17e sicèle le codex était la propriété du couvent de Sedlec, où les feuilles en parchemein qui manquaient y ont été complétées par des feuilles en papier et une nouvelle reliure fut achevée.

Zoom 1
121 Kb
(jpeg)
Liber pontificalis Renaudi de Bar

manuscrit. XIV in., parchemin, 137 fol., 34 x 23,5 cm, en latin, enluminé. Le livre pontifical, fait pour l'évêque Renaud de Bar (à Metz 1302 - 1316) et quelquefois appelé d'après son autre propriétaire de la charnière des 16e et 17e siècles, Charles III de Lorraine, date du début du XVIe siècle. Il comprend les formules liturgiques et les prières pour les cérémonies réservées aux compétences de l'évêque. Fait en France, il brille par de riches décorations. Dans les drôleries des bordures de pages nous trouvons de menues scènes animalières symboliques, illustrant les qualités humaines (comme des fables). Dans les scènes grotesques, c'est surtout le lièvre qui apparaît, mais très souvent on peut y trouver des singes, des escargots et aussi des musiciens et des jongleurs masqués. ill.: £ 36b, 37a - scènes liturgiques

ToC Cii-culture Cii-MEMOIRE Cii-Comprendre Cii-Participer Next



Send your comments to us!
Wed Nov 27 10:37:49 1996