News

"La professionnalisation des enseignants au cœur d’un atelier regroupant près d’une cinquantaine de formateurs d’enseignants (dont 22% de femmes)"

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN), avec l’appui de l’UNESCO à travers son projet CapED, a organisé du 30 au 31 Aout 2021 à Ségou, l’atelier d’appropriation des formateurs d’enseignants au paquet de ressources pour la professionnalisation des enseignants et encadreurs du fondamental I

Sous la présidence de Dr Augustin POUDIOUGO, Conseiller technique au ministère de l’Éducation nationale et de M. Saip SY, Représentant le Chef du Bureau l’UNESCO à Bamako, plus d’une cinquantaine de participants (56), composés de 50 formateurs et encadreurs d’enseignants, dont 11 femmes, des Instituts de Formation des Maitres (IFM), des Académies d’Enseignements (AE) des localités de Ségou, San, Tominian, Koutiala, Bougouni, Sikasso, Koulikoro, Kati, Kangaba, Nara, Dioila, Bamako, mais aussi des représentants de l’UNESCO et des services centraux du MEN, ont pris part à cet atelier.

Après les mots de bienvenue du Directeur régional du développement sociale de Ségou qui a abrité l’atelier dans ses locaux, le Directeur adjoint de l’Académie d’Enseignement de Ségou, M. Saidou Sidi FOFANA a aussi souhaité la bienvenue aux participants et  remercié l’UNESCO et le MEN pour les efforts en faveur du renforcement de capacités des acteurs de l’éducation.

Dans son intervention, le Représentant du Chef du Bureau de l’UNESCO à Bamako, M. Sy a rappelé au nom du Directeur de l’UNESCO à Bamako, M. Edmond MOUKALA, l’importance de la professionnalisation des enseignants et des encadreurs du fondamental au Mali pour l’UNESCO,  à travers une citation de Madame Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, prononcée à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des enseignants : « […] Nous encourageons les gouvernements à faire de l'enseignement une profession de premier choix pour les jeunes. Nous invitons également les syndicats d'enseignants, les employeurs du secteur privé […] et les formateurs d'enseignants à partager leur savoir et leur expérience en vue de favoriser l'émergence d'un corps enseignant dynamique. » (Fin de citation).

M. SY a remercié le Ministère de l’Education Nationale, particulièrement le Conseiller Technique pour son implication personnel, dans le renforcement de capacités des enseignants, ainsi que toutes les parties prenantes pour leur mobilisation.

Pour terminer, il a réitéré l’engagement de l’UNESCO à continuer son appui au Mali dans l’accomplissement de sa mission commune de mise en œuvre de l’ODD4 avant de remercier le MEN et la Direction Nationale de l’Enseignement Normal (DNEN) pour la bonne coordination des activités et le leadership assuré.

Pour sa part, le conseiller Technique du ministère de l’Éducation nationale, Dr. Augustin POUDIOUGO s’est réjoui de la bonne mobilisation des parties prenantes. Il soulignera que cet atelier consiste l’implémentation de ce paquet de ressources par une participation active et rigoureuse.

Dr POUDIOUGO rappellera le processus d’élaboration et le contexte du paquet de ressources pour gérer les évolutions rapides sur le terrain. C’est ainsi qu’il soulignera la congruence entre les objectif de l’ODD4, notamment sa cible 4c et le PRODEC II, à travers le programme 2, d’où l’engagement des plus hautes autorités du Mali dans cette dynamique d’élaboration de ce paquet pour une meilleure formation des enseignants  et un meilleur encadrement.

Enfin, le Conseiller Technique a ainsi remercié au nom du Ministère, l’UNESCO pour sa précieuse contribution multidimensionnelle et multiforme, avant d’inviter les parties prenantes à s’approprier cet outil qui permettra de relever les défis du système éducatif malien.

Les échanges fructueux à la suite des travaux de groupes et des plénières ont permis aux participants de se falmiliariser sur (i) le référentiel de métiers de l’encadreur et de l’enseignant ; (ii) le référentiel de compétences de l’encadreur et de l’enseignant ; (iii) les normes et standards de la professionnalisation des enseignants et de l’encadreur et (iv) le cadre de certification de la professionnalisation des enseignants et de l’encadreur. 

C’est ainsi qu’aux termes de l’atelier, Mme TRAORÉ Debbo GORO, professeur de psychopédagogie à l’IFM de Sikasso, dira que « le paquet de ressources est un bon document bien élaboré (…). Cet outil me permettra de mieux cerner mon rôle de formatrice »

Pour Mme Senaibou GUEYE, chargée de la formation initiale à l’AE de Ségou, elle dira que le paquet de ressources est un document qui permet de renforcer la capacité des métiers de l’encadrement et de l’enseignant dans les normes de sa profession. Cet outil pourrait aider à perfectionner les activités quotidiennes (savoir, savoir-faire et savoir être) 

M. Alidji Ibrahim GAUL, de l’AE de Bamako rive gauche, affirme que  « le paquet de ressources est un document de référence qui vient combler certaines insuffisances du système éducatif (…). Je pense que le paquet de ressources nous permet de corriger toutes les lacunes constatées et sera un véritable guide pour les enseignants, les encadreurs. (…). Il permet d’évaluer les élèves maitres, il permet aussi d’évaluer les encadreurs , un grand merci à l’UNESCO» 

Pour M. Aboubacar MAIGA, chef section ressources pédagogiques de la DNEN, Formateur à l’atelier, soutiendra que  « le paquet est vraiment bien conçu (…). Ce paquet nous aidera dans notre mission, car il fixe clairement les bases de la professionnalisation des enseignants et des encadreurs au Mali. Nous pourrons l’utiliser pour faire un module de formation sur la professionnalisation des enseignants. »

Enfin, le Directeur National adjoint de la DNEN, M. Issoufi DICKO s’est rejoui à la cloture de l’atelier de l’accompagnement de l’UNESCO durant le tout le processus d’élaboration et d’appropriation de ce paquet de ressources pour la la professionnalisation des enseignanats ainsi que de la politique nationale des enseignants du Mali. « Grace à l’appui de l’UNESCO, nous pourrons relever le defi de l’écation, à savoir la qualité », dir t-il. Enfin, il s’est rejoui de l’assiduité  et de la ponctualiaté des participants pendant cet atelier et a exhoté les parties prenantes à continuer d’exploiter et de partager avec les autres collègues.