News

L’UNESCO forme 200 enseignants pairs éducateurs et membres de club des jeunes sur la prévention VIH/Sida et en Santé de la Reproduction

Du 11 au 16 octobre 2021 a eu lieu à Ségou l’atelier de formation des enseignants pairs éducateurs, et les membres de clubs de jeunes sur la prévention du VIH/Sida et la Santé de la reproduction. Cette activité s’inscrit dans l’exécution du projet UBRAF (le cadre unifié des résultats et de responsabilité), qui, sous le lead de l’ONUSIDA, est l’instrument de la riposte des Nations Unies contre le VIH/Sida. Conformément à la planification annuelle, L’UNESCO intervient dans son volet prévention du VIH/Sida en milieu scolaire.

C’est donc dans ce cadre que l’UNESCO, en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, a organisé cet atelier a été organisé. L’objectif visé de l’activité est de contribuer à réduire les nouveaux cas d’infections du VIH/Sida et à créer un environnement d’apprentissage sain et inclusif.

Les 200 participants (dont 46% de femmes, 27% des membres de clubs de jeunes) viennent des académies d’enseignement (AE) de Ségou et de Faroko. Au niveau national, l’atelier a vu la participation de la conseillère technique du MEN, du Directeur adjoint de la Direction Nationale de l’Enseignement Normal, du Directeur adjoint de la Direction Nationale de la Pédagogie, des formateurs venant du MEN et du représentant de l’UNESCO.

La cérémonie d’ouverture et de clôture de l’atelier a été présidée par la conseillère technique Genre du Ministère de l’Education Nationale (MEN), représentant Mme le Ministre du MEN. Dans son allocution, elle a remercié l’UNESCO pour son appui constant au renforcement du système éducatif malien. « Aucun ou aucune adolescent ou adolescente ne devrait être infecté par le VIH/Sida », dira-t-elle. « Cela passera par une connaissance approfondie des méthodes de prévention de la maladie. Cette formation vient à point nommé pour acquérir ces connaissances ». Quant au représentant de l’UNESCO, il a remercié le MEN, ses directions techniques et l’AE de Ségou pour cette grande mobilisation, avec une présence remarquable de jeune et de femme. Il soulignera que cette intervention de l’UNESCO via ce projet UBRAF contribuera à atteindre la déclaration politique 2021 des Etats membres des Nations Unies sur le VIH/Sida, qui vise à garantir à ce que 95 % des personnes exposées au risque d’infection au VIH utilisent des services de prévention combinée du VIH/Sida.