Actualité

10 agents de la sécurité pénitentiaire bénéficient d’une formation de formateurs en programmation visuelle

Dans le cadre de la phase pilote du projet Youthmobile Gabon, Le 19 août 2021, a démarré la formation des formateurs des agents de la sécurité pénitentiaire. C’est au total 10 formateurs dont les capacités en matière de programmation visuelle ou part blocs seront développées. La formation leur permettra d’être outillé à l’encadrement des jeunes incarcérés pour encourager leur créativité et l’innovation, d’assurer les enseignements et la facilitation lors de l’exécution du programme. 

Il s’agit d’une déclinaison nationale de l’Initiative « Youthmobile » lancée, depuis plusieurs années, par l’UNESCO pour engager les jeunes des pays en voie de développement à tirer profit de la révolution du numérique à travers la formation en programmation informatique et l’organisation des initiatives de promotion de l’innovation des jeunes dans le domaine des applications mobiles – en vue du développement durable.

Au Gabon, le projet vise, la promotion de la créativité et de l’innovation numérique pour réduire le chômage et favoriser, l’insertion des jeunes pour l’accès aux connaissances sur le développement d’application mobile, le renforcement des opportunités d’auto-emploi ainsi que l’autonomisation des jeunes filles.

En effet, suivant les données fournies par les autorités compétentes, les prisons du Gabon détiennent une population de mineur estimée à plus de 200 personnes dont 5% des filles (chiffre de 2017), la plus forte concentration étant à Libreville. Le niveau scolaire de ces filles et garçons est très varié allant du primaire au second cycle du secondaire. Pour la population qui pourrait être concernée par le présent projet, à savoir les jeunes ayant fait au moins la troisième année du secondaire (4eme), ceux-ci représentent environ 33% des effectifs (chiffre de 2017).

La formation du 19 août intervient au terme d’un processus de sélection des agents de la sécurité pénitentiaire ayant de bonnes bases ou aptitudes en informatique. Elle vise à assurer la continuité pour former les jeunes incarcérés. L’ONG Communauté Numérique Africaine (CNA) assurera la formation des formateurs ainsi qu’un mentoring pour la phase avec les jeunes détenus pour une période de deux mois.

 

Au moins 10 jeunes (dont 30% de fille) incarcérés (en fin de peine) bénéficieront du projet pour cette première phase. Ces formations seront renouvelées chaque année avec une amélioration en termes d’offres de formation.

Cette phase pilote du projet Youthmobile prison centrale est mis en œuvre grâce à un partenariat entre le  Ministère de la Justice, et l’UNESCO et avec le soutien de CANAL PLUS Gabon