Communiqué de presse

Cinq ans après la libération, les monuments de Mossoul reprennent vie

Aujourd'hui, à l'occasion du 5e anniversaire de la libération de Mossoul du joug de l'extrémisme violent, l'UNESCO et son premier partenaire, les Émirats arabes unis (EAU), dévoilent les images de la mosquée Al-Nouri et du minaret Al-Hadba. Tous deux sont en cours de reconstruction, à l’identique.
Mosul Al-Nouri Final Project Reconstruction

En 2018, l’UNESCO a lancé l'initiative phare « Faire revivre l’esprit de Mossoul », avec pour premier partenaire les Émirats arabes unis, qui ont apporté à ce projet un soutien de 50,4 millions de dollars. Les monuments emblématiques de la vieille ville sont désormais en cours de reconstruction, à la suite d'importants travaux préparatoires - incluant des recherches documentaires, des opérations de déminage, le déblaiement du site, l’enlèvement des gravats, la stabilisation du site ou encore le nettoyage et le stockage des éléments ayant une valeur historique en vue de leur réutilisation. Des enquêtes d'opinion, une concertation publique, des études du terrain et du sol, des fouilles archéologiques et des dessins prospectifs ont également été réalisés.

Aujourd'hui, l'UNESCO et les Émirats arabes unis dévoilent les images de la mosquée Al-Nouri et du minaret Al-Hadba, tels qu'ils seront en 2024, une fois les travaux de reconstruction achevés. La salle de prière et le minaret, lieux de culte et repères pour tous les habitants de Mossoul, seront reconstruits à l’identique, tandis que les bâtiments fonctionnels seront améliorés pour répondre aux besoins exprimés par les autorités religieuses et les fidèles.

Des monuments reconstruits à l’identique

Ces visuels ont été créés par ADD Architects, lauréat du concours international d’architecture qui a permis de sélectionner le projet de reconstruction de la mosquée Al-Nouri, en partenariat avec l’Université de Mossoul. Ils résultent d'une vaste consultation des Moslawis et des parties prenantes locales et nationales, notamment des représentants du gouvernement, des professeurs, des historiens et des intellectuels. Elle s'est déroulée en trois étapes : (1) la réalisation d’une enquête d'opinion et l’organisation d’ateliers de consultation en début de projet ; (2) la conception de premiers visuels, de nouveau soumis à la discussion en 2021 ; (3) la finalisation des visuels intégrant les modifications demandées.

Comme le montre ces images, la mosquée et le minaret seront reconstruits en utilisant autant que possible des matériaux traditionnels et en réutilisant les éléments du patrimoine trouvés et collectés parmi les décombres. Le projet intègre également les vestiges archéologiques issus de la salle de prière du 12e siècle, découverts au début de l’année 2022. Les visiteurs accéderont à ces vestiges par une entrée extérieure qui ne perturbera pas les pratiques cultuelles se déroulant à l’intérieur de la mosquée.

Une exposition présentée aux Moslawis

À l’occasion du 5e anniversaire de la libération de Mossoul, l’UNESCO a lancé une exposition en plein air qui présente les fruits de son initiative visant à faire revivre l’esprit de Mossoul : la reconstruction des monuments et des maisons d'habitation historiques, ainsi que la relance de la vie culturelle et de l’éducation. Une occasion de célébrer et de partager les progrès accomplis par les habitants de Mossoul dans la réhabilitation de leur patrimoine.

Installée autour du complexe Al-Nouri jusqu’au mois de septembre, l’exposition sera ensuite affichée sur le campus de l’Université de Mossoul, avant d’être présentée ailleurs.

L’initiative « Faire revivre l’esprit de Mossoul »

« Faire revivre l’esprit de Mossoul », lancée en 2018 par la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, est la campagne de reconstruction la plus ambitieuse portée par l'Organisation ces dernières décennies. Elle repose sur trois axes : le patrimoine, la vie culturelle et l'éducation, en tant que moteurs essentiels du redressement de Mossoul.

L’UNESCO reconstruit des monuments emblématiques – la mosquée Al-Nouri, le minaret Al-Hadba et les églises Al-Tahira et Al-Saa’a – ainsi que 124 maisons d'habitation historiques et l’école Al-Ekhlas, en faisant appel à des employés et savoir-faire locaux. L'agence onusienne relance également la vie culturelle, en soutenant différentes activités telles que la création d'un département cinéma à l'Université de Mossoul et l’organisation de festivals. Enfin, l’UNESCO intervient dans le domaine de l’éducation par le biais d’un important programme de prévention de l’extrémisme.

Plus de 105 millions de dollars ont déjà été mobilisés, grâce au soutien de 15 partenaires internationaux, en particulier les Émirats arabes unis et l’Union européenne.

Contacts presse

Clare O'Hagan
Clare
O'Hagan
Chef du service de presse

Tél: +33145681729

Zaina Dufour
Zaina
Dufour
Éditrice arabe

Phone: +33145681722