Article

En Mauritanie, l’UNESCO lance le projet « Améliorer l’enseignement dans les pays du G5 Sahel »

L’atelier national de lancement officiel du projet « Améliorer l’enseignement dans les pays du G5 Sahel », mis en œuvre par l’UNESCO et financé par l’Union européenne, a eu lieu en Mauritanie. Ce projet s’inscrit dans la poursuite de la cible 4.C du cadre d’action Éducation 2030. Il vise à améliorer la gestion des enseignants ainsi que le renforcement inclusif de la formation initiale et continue. La cérémonie s’est déroulée le 9 décembre 2021 à l’Hôtel Mauricentre à Nouakchott.

 

Le discours officiel de l’ouverture du lancement a été prononcé par le Secrétaire général du Ministère de l’Éducation Nationale et de la Réforme du système éducatif, M. Ali Silly Soumare. « Je constate que lorsqu’il s’agit de l’éducation, malgré vos agendas chargés, vous êtes présents et cela témoigne de votre engagement » a-t-il souligné. Le Secrétaire général a exposé les enjeux de l’Objectif de développement durable 4 qui doit garantir une éducation de qualité et plus spécifiquement des enseignants qualifiés en nombre suffisant en mettant l’accent sur les défis à relever et les attentes du projet.

Nous espérons vivement que le projet d'amélioration de l'éducation dans les pays du G5 Sahel contribuera à concrétiser les priorités contenues dans la Déclaration de Nouakchott issue du Sommet des pays du G5 Sahel pour l'éducation qui s'est tenu à Nouakchott la semaine dernière.
M. Ali Silly Soumare, SG Ministère de l’Éd. Nat. et de la Réforme du système éducatif

Il a terminé son discours en remerciant l’Union européenne et l’Unesco pour cette initiative au bénéfice de la Mauritanie.

Le représentant de la délégation de l’Union européenne en Mauritanie, M. Hick Willy, a pour sa part mentionné que le secteur éducatif a été priorisé dans la nouvelle programmation sous le chapeau du développement du capital humain. « Notre programmation 2021-2027 sera donc de contribuer au secteur éducatif en répondant aux défis nationaux mais aussi d’observer les dynamiques des différents pays du G5 Sahel afin de renforcer la mise en œuvre », a-t-il expliqué. Il a terminé par souhaiter une mise en œuvre efficiente et agile du projet Améliorer l’enseignement dans les pays du G5 Sahel.

 

Cette cérémonie d’ouverture a également été honoré de la présence des secrétaires généraux   des ministères en charge de l’Éducation, de la représentante du Wali de Nouakchott Nord, de la Secrétaire générale de la Commission nationale de l’UNESCO, de la cheffe de file des partenaires techniques et financier, Mme Bouabdallah Zolika de l’Agence française de développement, et du responsable de l’Antenne de l’Unesco à Nouakchott, M. Mohamed Alaoui.

 

L’événement a été marqué par une présentation du projet réalisée par le responsable national du projet, El Hadj Rabani qui a mis en exergue les objectifs du projet au niveau régional et national. L’atelier national de lancement a ainsi facilité la relance et la poursuite des activités du projet en Mauritanie.