Projet

FONDS RESILIART UNESCO – GABON 2 : Soutien à la résilience des artistes du Grand Libreville.

 

  1. Contexte et Justification

L’impact de la COVID-19 est ressenti à l’échelle mondiale. Les répercussions sont sociales, économiques et politiques. Dans le secteur de la culture, par exemple, de nombreux artistes et créateurs, en particulier ceux qui travaillent dans l'économie informelle ou l’économie « des petits boulots », sont incapables de joindre les deux bouts. La pandémie a eu un impact sur l'ensemble de la chaîne de valeur créative - création, production, distribution et accès - et a considérablement affaibli le statut professionnel, social et économique des artistes et des professionnels de la culture dans l’ensemble des secteurs créatifs : livre, musique, cinéma, arts plastiques, mode, danse, design, etc.

 

Ce qui affecte de nombreux acteurs et opérateurs culturels au Gabon, surtout qu’il faudra considérer que ces derniers n’ont pas de statut juridique leur permettant, par exemple, une prise en compte dans des sociétés d’assurances telles que la CNSS ou la CNAMGS en qualité d’artistes.

 

Les deux rapports d’enquête sur les « Impacts socio – économiques de la covid – 19 dans le secteur de la culture à Libreville et Port –gentil » réalisés par l’UNESCO et l’OIF en 2020 ont montré que ce secteur subi véritablement les effets de cette crise sanitaire mondiale. Le rapport de Libreville « révèle un secteur culturel en proie à d’énormes difficultés. Si elles étaient déjà perceptibles avant la pandémie de la covid 19, celle – ci est venue les renforcer au point d’entrainer la fermeture de certaines unités de production, donc la perte d’emploi dans un secteur déjà peu soutenu ».

« La survenue de la pandémie du covid 19, en mars 2020, au Gabon, a accentué les difficultés que connaissait déjà le secteur de la culture. Les secteurs les plus créatifs ayant sombré, le monde culturel jugé/perçu « non essentiel » n’a pas suscité les appuis nécessaires pour surmonter la faillte des structures. De nombreux emplois ont été perdus (75%), des structures fermées (71%), accusant un manque à gagner de – 32% du chiffre d’affaire cumulé par rapport à l’année 2019 ».

En 2020, engagé dans le mouvement mondial « Resiliart », lancé par la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Audrey AZOULAY en avril et à la suite du débat « Resiliart Gabon » en ligne du 20 juillet (Ministre de la Culture - UNESCO – OIF – acteurs culturels du Gabon), en soutien aux artistes, le Bureau de l’UNESCO à Libreville a mis en place le « Fonds Covid 19 UNESCO – Gabon » qui a permis de financer 11 projets culturels portant sur la participation des acteurs culturels à la lutte contre la propagation du corona virus, à Libreville, Makokou et Lébamba.

 

A cette suite, en 2021, toujours engagée dans le mouvement mondial « Resiliart », le Bureau de l’UNESCO à Libreville lance un appel à candidature pour recruter un opérateur chargé de coordonner l’organisation, dans le respect strict des mesures barrières, de spectacles pluridisciplinaires (danse, musique, théâtre, slam) dans les communes de Libreville, Ntoum et Akanda. Lesdits spectacles offriront aux artistes une scène d’expression montrant que malgré cette pandémie, de nombreux acteurs culturels continuent de produire, exerçant ainsi leur créativité. Ils démontrent de ce fait qu’ils demeurent un maillon essentiel dans la continuité et qu’ils pourraient être partie prenantes dans la sensibilisation de masse sur la COVID 19.

  1. Objectifs

L’objectif de cette activité est de contribuer à la résilience des acteurs culturels en leur permettant d’exprimer leur créativité et se présenter sur scène.

  1. Livrables (TdR)

Sous la supervision du Chef de Bureau UNESCO Libreville et la coordination du Spécialiste programme Culture, le contractant sera chargé de concevoir et de coordonner l’organisation de trois spectacles publics dans le respect des mesures anti COVID 19.

Pour ce faire, l’opérateur se chargera de :

  1. Constituer et soumettre à l’UNESCO un groupe de travail dédié ;
  2. Elaborer et soumettre à l’UNESCO une fiche technique du projet comprenant la programmation, les participants, les répertoires mobilisés ;
  3. Assurer la visibilité de l’évènement ;
  4. Organiser des répétitions des spectacles et en fournir la preuve à l’UNESCO ;
  5. Produire et soumettre à l’UNESCO un rapport final comprenant notamment une liste d’artistes participants, les spécialités présentées ;
  6. Dresser et soumettre à l’UNESCO un rapport financier comprenant toutes les pièces justificatives des dépenses effectuées sous ce contrat.    

 

  1. Profil recherché :

Le contractant aura le profil suivant :

  • Avoir une expérience et une connaissance avérées du secteur des arts du spectacle au Gabon ;
  • Avoir déjà collaboré avec une organisation du système des Nations Unies ;
  • Justifier d’une expérience professionnelle d’un minimum de 7 ans dans le secteur de la culture pour les principaux membres ;
  • Justifier d’une expérience dans l’organisation et la gestion de manifestations culturelles ;
  • Avoir la capacité à interagir avec les acteurs culturels, artistes ou groupements d’artistes ;
  • Etre légalement constitué et reconnu par les autorités selon les lois en vigueur.
  1. Modalités pratiques de l’appel à concurrence 

 

L’opérateur intéressé soumettra une offre technique et financière en français, au plus tard, le 20 octobre 2021, à 16h30, via email à l’adresse suivante

avec copies à

.Toute candidature reçue après cette date, ne sera pas examinée.

 

Pour toute demande de renseignement, contactez Monsieur Thierry P. NZAMBA NZAMBA, Administrateur du programme Culture : +241 76 22 00 61, mail :

.