Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre des journalistes Fredy López Arévalo et Alfredo Cardoso au Mexique

UNESCO observatory of killed journalists

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné les attaques contre des journalistes survenues au Mexique le 28 octobre. Elles ont coûté la vie au journaliste Fredy López Arévalo dans la ville de San Cristóbal de las Casas et au reporter en ligne Alfredo Cardoso à Acapulco.

Je condamne fermement les meurtres de Fredy López Arévalo et Alfredo Cardoso », a déclaré la Directrice générale. « Je demande aux autorités mexicaines d’enquêter sur ces crimes et de traduire ses auteurs en justice. Alors que nous avons célébré la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre des journalistes, il me faut souligner que laisser ces crimes impunis renforce ceux qui recourent à la violence pour faire taire les journalistes. La violence et l’impunité sont un véritable cercle vicieux qu’il faut briser pour garantir le droit humain fondamental à la liberté d’expression.
Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Le 28 octobre, le journaliste chevronné Fredy López Arévalo, rédacteur en chef du magazine Jovel et correspondant d’El Financiero et d’El Universal, a été abattu devant son domicile de San Cristóbal de las Casas alors qu’il rentrait chez lui avec sa femme et ses enfants.

Également le 28 octobre, Alfredo Cardoso, fondateur et directeur du site d’information en ligne Las Dos Costas, a été enlevé à son domicile d’Acapulco. Il a été retrouvé le 29 octobre blessé grièvement par balle et a succombé à ses blessures deux jours plus tard à l’hôpital. 

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Uniessur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.