Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du documentariste lituanien Mantas Kvedaravicius en Ukraine

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné le meurtre du documentariste, Mantas Kvedaravicius, décédé dans sa voiture le 2 avril alors qu'il tentait de fuir la ville assiégée de Marioupol en Ukraine.
observatory_map_journalist
Je condamne le meurtre de Mantas Kvedaravicius. La mort tragique de ce réalisateur attire une nouvelle fois notre attention sur l’urgente nécessité de protéger les professionnels des médias, en particulier dans les situations de conflit. Les auteurs de ce crime doivent être identifiés et jugés, dans l’intérêt de la justice, de la liberté d’expression et de la liberté artistique.
Audrey Azoulay
Audrey Azoulay Directrice générale de l'UNESCO

M. Kvedaravicius était connu pour ses documentaires sur Marioupol. Son documentaire, Mariupolis, a été présenté au Festival international du film de Berlin en 2016.

L’an dernier, l’UNESCO a publié une note d’orientation sur la sécurité des correspondants étrangers afin d’attirer l’attention sur les risques et menaces spécifiques auxquels ils sont confrontés.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

 

Voir aussi : Observatoire de l’UNESCO des journalistes assassinés

Contacts presse :