Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Sai Win Aung au Myanmar

UNESCO observatory of killed journalists

La Directrice générale, Audrey Azoulay, a condamné le meurtre du reporter Sai Win Aung, également connu sous le nom d’A Sai K, survenu le 25 décembre 2021 à Lay Kay Kaw Myothit, au Myanmar, près de la frontière avec la Thaïlande. Elle a appelé les autorités à mener une enquête approfondie.

Je condamne le meurtre de Sai Win Aung. Les journalistes comme Sai Win Aung risquent leur vie pour informer le public. Leur travail mérite d’être reconnu et leur sécurité assurée conformément au droit humanitaire international, qui interdit toute attaque contre les civils.
Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Selon les rapports, Sai Win Aung couvrait la situation critique des réfugiés dans l'État de Kayin situé dans le sud-est du pays, pour le Federal News Journal, lorsqu’il a été abattu par une attaque d’artillerie des forces armées du Myanmar. Sai Win Aung est le deuxième journaliste tué en décembre 2021 au Myanmar.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

 

Voir aussi : Observatoire de l’UNESCO des journalistes assassinés

Contact presse : Guilherme Canela de Souza Godoi, g.godoi@unesco.org