Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste Zulfiqar Ali Mandrani au Pakistan

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a demandé qu’une enquête soit menée à la suite du meurtre du journaliste Zulfiqar Ali Mandrani dans la ville de Dodapur dans la province pakistanaise du Sind, le 26 mai dernier.
 
« Je condamne le meurtre de Zulfiqar Ali Mandrani », a-t-elle déclaré. « J’appelle les autorités à mener une enquête sur ce meurtre et à traduire les auteurs en justice. L’impunité s’agissant des assassinats de journalistes équivaut à une approbation tacite de la violence et constitue une restriction inacceptable des libertés de la presse et d'expression. » 
 
Le corps de Zulfiqar Ali Mandrani, journaliste au Daily Koshish, journal en langue sindie, a été retrouvé portant deux blessures par balle à la tête et des marques de torture dans le dos. Selon la presse, il avait reçu des menaces liées à son activités journalistique. 
 
L'UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de mesures de sensibilisation mondiale, d'un renforcement des capacités, ainsi que par la mise en œuvre du Plan d'action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.
 
****
Pour plus d’informations : l’UNESCO condamne l’assassinat de journalistes.
 
Contact médias : Guilherme Canela De Souza Godoi, g.godoi@unesco.org
UNESCO observatory of killed journalists