Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO demande aux autorités de faire la lumière sur le meurtre du journaliste Pedro Alfonso Guadrón Hernández au Guatemala

UNESCO observatory of killed journalists

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné le meurtre du journaliste en ligne Pedro Alfonso Guadrón Hernández, survenu le 30 juillet, dans la ville de Concepción Las Minas située dans le sud du Guatemala.

Je condamne le meurtre de Pedro Alfonso Guadrón Hernández. La violence contre les journalistes constitue une lourde menace contre la liberté de la presse partout dans le monde. Je demande donc instamment aux autorités de poursuivre leur enquête, afin qu’elles déterminent si l'attaque était liée au travail de journaliste de M. Guadrón Hernández.
Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Ce journaliste, dont les informations locales étaient publiées sur sa page Facebook, Concepción Las Minas Mi Tierra, couvrait des sujets tels que la corruption, le trafic de drogue et les manifestations contre le gouvernement. Pedro Alfonso Guadrón Hernández a été abattu devant son domicile, il est mort à l'hôpital peu après. Il avait précédemment déclaré avoir reçu des menaces de mort.

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité.