Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO dénonce le meurtre de la journaliste Rasha Abdullah Al Harazi au Yémen

UNESCO observatory of killed journalists

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a condamné l’attentat à la voiture piégée survenu le 9 novembre, à Aden, au Yémen. Il a coûté la vie à la journaliste Rasha Abdullah Al Harazi et blessé son mari et collègue journaliste Mahmoud Al Atmi.

Je condamne l’attaque odieuse qui a tué Rasha Abdullah Al Harazi et blessé Mahmoud Al Atmi. Les attaques contre les journalistes sont une atteinte à la liberté d’expression et à la capacité des médias à tenir le public informé, ce qui peut s’avérer vital en période de conflit. L’information est également essentielle pour nourrir le débat public, contrer la haine et contribuer à la résolution des conflits.
Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Rasha Abdullah Al Harazi a été tuée par l’explosion d’un engin posé dans la voiture dans laquelle elle se trouvait avec son mari et collègue reporter. Rasha Abdullah Al Harazi était enceinte au moment où elle a été tuée. Son mari et elle travaillaient pour une chaîne de télévision du Golfe, dont le nom dont le nom n'a pas encore été communiqué. 

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.