Communiqué de presse

La Directrice générale de l’UNESCO déplore la mort d’Alexander Lashkarava en Géorgie

UNESCO observatory of killed journalists

La Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, a déploré la mort du caméraman de télévision Alexander Lashkarava survenue le 11 juillet à Tbilissi, en Géorgie.

Je demande aux autorités de veiller à ce que l'enquête annoncée sur la mort d'Alexander Lashkarava soit transparente et complète. Les journalistes doivent pouvoir exercer leur métier sans crainte de violence. Ces événements risquent d'envoyer un message terrifiant aux autres journalistes, ils ne peuvent rester impunis.
Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO

Alexander Lashkarava travaillait pour la chaîne commerciale TV Pirveli. Il faisait partie de la cinquantaine de journalistes et professionnels des médias gravement blessés le 5 juillet, lors d'une attaque perpétrée contre des militants LGBTQI+ à Tbilissi. Cette attaque a eu lieu à la suite de l’annulation, par crainte de violences, d'une marche des fiertés. Il est décédé à son domicile le 11 juillet.

Au cours de l'année écoulée, l'UNESCO a alerté les États membres sur la nécessité de protéger les journalistes contre toute attaque lorsqu'ils couvrent des événements tumultueux (voir Sécurité des journalistes couvrant les manifestations : préserver la liberté de la presse en période de troubles).

L’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité