Article

La Somalie sensibilise et renforce les capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

Participants somaliens à l'atelier de l'UNESCO sur le patrimoine culturel immatériel à Mogadiscio, le 27 septembre 2021 © SOMASA

Suite à la ratification de la Convention de l'UNESCO de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel par le Gouvernement fédéral de Somalie en 2020, le Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est et l'Académie des sciences et des arts de Somalie (SOMASA), avec le soutien du Ministère de l'éducation, de la culture et de l'enseignement supérieur (MoECHE), ont organisé un atelier national de sensibilisation et de renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) de Somalie, qui se déroule du 27 au 29 septembre 2021 et du 11 au 13 octobre 2021. L'atelier hybride se déroule à SOMASA à Mogadishu avec la participation de 30 parties prenantes clés - dont des anciens et des experts du patrimoine somaliens, des représentants d'institutions culturelles et des médias, ainsi que 11 jeunes et 6 femmes.

L'atelier, qui se fonde sur le programme global de renforcement des capacités de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, est dirigé par le Dr Emily Drani, experte facilitatrice de l'UNESCO pour la Convention de 2003 et co-fondatrice de la Cross-Cultural Fondation of Uganda (CCFU). Le programme de six jours comprend des sessions sur la sensibilisation générale au patrimoine culturel immatériel, les orientations de la Convention de 2003 et ses directives opérationnelles, des exercices visant à accroître les capacités d'identification et de sauvegarde du PCI, ainsi que des recommandations pour la sensibilisation des communautés et la transmission intergénérationnelle. L'atelier présentera également aux participants la manière de demander des subventions pour l'assistance internationale du Fonds du patrimoine culturel immatériel, qui soutient les activités visant à sauvegarder le patrimoine culturel immatériel telles que : la sauvegarde des éléments de la liste de sauvegarde urgente ; la préparation d'inventaires ; le soutien aux programmes, projets et activités visant à la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel aux niveaux national, sous-régional et régional ; ainsi que le renforcement des capacités et l'assistance préparatoire.

Dans sa présentation sur les origines de la Convention de 2003 et le soutien de l'UNESCO disponible pour la Somalie pour la sauvegarde de son patrimoine culturel immatériel, Mme Karalyn Monteil, Spécialiste du Programme pour la Culture au Bureau régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est, a suggéré qu'une assistance pourrait être offerte pour : les inventaires ; l'adoption d'une politique générale de sauvegarde ; la création d'organismes de sauvegarde compétents ; l'encouragement des études et des méthodologies de recherche ; l'adoption de mesures juridiques, techniques, administratives et financières ; ainsi que pour l'éducation, la sensibilisation et la promotion.

Au cours de la première journée de ses présentations, Mme Drani, a souligné le rôle important des communautés locales dans l'identification et la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (voir fiche d'information : politique encourageant l'engagement communautaire). En réponse à une question sur la diversité du PCI dans les différentes régions du pays, Mme Drani a souligné que la culture transcende les frontières communautaires et nationales.

This is about the intangible cultural heritage element and not about the borderlines of communities or even countries. In many cases, communities cut across geopolitical divides and so does their intangible cultural heritage, which may be considered shared heritage.
Il s'agit de l'élément du patrimoine culturel immatériel et non des frontières des communautés ou mê
L'UNESCO s'engage à aider la Somalie, le plus récent État partie à la Convention sur le patrimoine culturel immatériel, à dresser des inventaires de ses pratiques du patrimoine culturel immatériel et à élaborer des plans de sauvegarde pour assurer leur transmission aux générations futures.
Prof. Hubert Gijzen, Directeur Régional de l'UNESCO pour l'Afrique de l'Est et Représentant en Soma

Pour plus d'informations sur la Convention de 2003 de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, veuillez consulter le site :

https://ich.unesco.org/fr/convention