Volunteers to safeguard documentary heritage

Histoire

L'Amérique centrale et l'Afrique protègentle patrimoine documentaire des catastrophes

Le patrimoine documentaire est une ressource fragile. Pour faire face aux catastrophes qui touchent les bibliothèques et les archives de toute l'Amérique centrale, le Bureau multipays de l'UNESCO au Costa Rica a créé le Réseau centraméricain de volontaires de secours.

Le réseau développe des équipes nationales de bénévoles formés pour protéger les trésors documentaires qui pourraient être menacés par des situations d'urgence, notamment des inondations.

La vulnérabilité du patrimoine documentaire dans les bibliothèques et les archives ne cesse de s'accroître à mesure que les catastrophes deviennent plus fréquentes et plus dévastatrices. De nombreuses institutions de la région ne disposent pas de ressources suffisantes pour se préparer et réagir. Les volontaires des premiers secours, qui comprennent des pompiers et des étudiants, apporteront un soutien urgent aux institutions de mémoire afin d'éviter les pertes.
explique Jamion Knight, qui dirige les activités de communication et d'information du Bureau de l'UNESCO au Costa Rica.

Le nouveau réseau a été lancé au Panama en juin 2021. Des sessions de formation et des simulations sur la gestion des risques de catastrophes ont été organisées pour les bénévoles locaux, notamment des représentants de la Bibliothèque nationale, des Archives nationales, du ministère de la Culture, des pompiers, du système national de protection civile et des scouts du Panama. Les sujets abordés couvraient la réalisation d'évaluations des risques et le sauvetage de livres, de manuscrits et d'autres documents après une inondation.

Aid volunteer MOW seen rescueing documentary heritage

En 2022, l'initiative sera étendue au Costa Rica, au Salvador, au Honduras et au Nicaragua. Elle est soutenue par le programme Mémoire du monde de l'UNESCO, qui a été créé en 1992 pour promouvoir la préservation du patrimoine documentaire, faciliter l'accès universel à ce patrimoine et mettre en évidence son importance mondiale.

Des efforts similaires visant à préparer les institutions de mémoire à faire face aux risques de catastrophe sont en cours en Afrique, avec le projet triennal du programme Mémoire du monde intitulé Préservation du patrimoine documentaire par l'élaboration de politiques et le renforcement des capacités (en anglais), et soutenu par le gouvernement japonais. Une initiative africaine du même type a été financée par l'administration des archives nationales de Chine, axée sur le renforcement des capacités des institutions de mémoire du continent à faire face à l'impact du COVID-19 et d'autres urgences publiques.

 

Preservation of documentary heritage through policy development and capacity building: final project report
2022
UNESCO
0000380655