Article

Le Comité consultatif du Sommet sur la transformation de l’éducation se réunit à l’UNESCO

TES advisoary committee meeting at UNESCO

Le 17 mars à l’UNESCO, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a ouvert la première réunion du Comité consultatif du Sommet sur la transformation de l’éducation, qui se tiendra en septembre 2022. Le Sommet, une initiative clé de Notre Programme commun, est l’occasion de renouveler l’engagement politique international en faveur de l’éducation, comme bien public prééminent. 

Mme Mohammed copréside le Comité consultatif qui a été mis en place pour donner des orientations stratégiques quant au fond et aux préparatifs du Sommet. Le groupe jouera un rôle central dans le succès du Sommet et servira de caisse de résonance pendant le processus préparatoire. Ses membres – qui représentent les États membres et un large éventail de partenaires de l’éducation – apporteront leur contribution aux considérations et décisions essentielles liées à la vision, au développement et à la mise en œuvre du Sommet. Les différentes idées et perspectives des membres sur les questions politiques contribueront à assurer une représentation des différents acteurs et communautés, et à mobiliser les partenaires clés sur la voie d’engagements concrets.

« Nous n’allons pas réinventer la roue, mais nous avons plutôt l’intention de réfléchir à la question de savoir si notre réponse à la transformation de l’éducation est adaptée pour réaliser l’Agenda 2030 et au-delà » a déclaré Mme Mohammed lors de la réunion du Comité consultatif. « Nous essayons de nous appuyer sur les meilleurs résultats et de réunir le meilleur environnement pour aller dans ce sens, et pour parvenir à des mesures aux niveaux national, régional et mondial. »

« L’éducation se trouve à un tournant : des crises et des conflits perturbent l’éducation à une échelle sans précédent » a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, dans un message vidéo. « Pour que l’éducation soit efficace, elle doit être adaptée à son objectif. En d’autres termes, nous devons repenser l’éducation pour qu’elle soit en avance, et non en retard, sur son temps. »  

Un Secrétariat du Sommet interinstitutions hébergé à l’UNESCO a été mis en place et placé sous la direction de la Sous-Directrice générale Stefania Giannini. « Il est essentiel d’utiliser toutes les possibilités dont nous disposons pour engager et mobiliser toutes les parties prenantes autour du Sommet et prendre appui sur les événements et initiatives en cours pour créer un véritable mouvement mondial en faveur de la transformation de l’éducation. À long terme, le succès se mesurera à l’aune de l’engagement, de la mise à l’échelle et d’une innovation audacieuse pour atteindre l’ODD 4. Pour cette raison, le suivi doit être pleinement intégré à la feuille de route générale du Mécanisme de coopération mondiale. »

David Moinina Sangeh, ministre de l’Enseignement de base et secondaire supérieur de la Sierra Leone et coprésident du Comité consultatif du Sommet sur la transformation de l’éducation, a souligné l’importance de travailler à partir de la base, avec un engagement actif qui façonnera les résultats et un alignement pour le suivi.

Au début du mois, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a nommé Leonardo Garnier du Costa Rica comme Conseiller spécial pour le Sommet. Il assurera une liaison étroite avec le Secrétariat du Sommet afin d’imprimer un élan aux préparatifs. Il assistera également le Secrétaire général, en consultant les gouvernements et en s’engageant auprès des parties prenantes pour formuler les résultats concrets et ambitieux qui seront présentés au Sommet.

Le Sommet mobilisera l’action, l’ambition, la solidarité et les solutions pour compenser les pertes subies par l’apprentissage pendant la pandémie. Il aidera à imaginer l’éducation de demain et à redynamiser les efforts mondiaux pour réaliser les Objectifs de développement durable liés à l’éducation d’ici 2030. Le Sommet répondra aux priorités des États membres et assurera un engagement actif de la part des diverses parties prenantes, en particulier des jeunes.