Histoire

Les femmes au centre du dispositif de l’UNESCO contre le COVID-19 en Inde

© Radio Mewat/SMART
Si la crise sanitaire sans précédent a bloqué des millions de personnes à travers le monde, ce sont les femmes qui ont été les plus affectées. En effet, les ressources sont épuisées et les familles sont poussées à rude épreuve en raison des pertes d'emploi. Il est donc crucial que toute réponse visant à relever les défis posés par le COVID-19 soit conçue en prenant en compte la place centrale qu’occupent les femmes.

Afin d'aborder les problèmes auxquels sont confrontées les femmes en Inde, le Bureau de l'UNESCO à New Delhi s'est associé à ONU-Femmes et à Seeking Modern Applications for Real Transformation (SMART) pour fournir des informations opportunes sur des questions urgentes par le biais de programmes créatifs de radios communautaires.

Le projet de neuf mois intitulé « Sensibilisation et renforcement des capacités en matière de violences domestiques pendant la pandémie de COVID-19 » visait à aborder trois questions importantes au lendemain de la première vague de la pandémie :

  • Sensibilisation aux informations relatives au COVID-19
  • Violence liée au genre
  • Santé et nutrition des femmes

Les programmes ont été diffusés sur la chaîne de radio communautaire Radio Mewat, soutenue par SMART. Radio Mewat est écoutée par environ 0,7 million de personnes dans 180 villages du district de Nuh dans l'Haryana. Nuh, dans le district de Mewat, a été qualifié par le gouvernement indien de district le plus retardé du pays.

« L'intervention a adopté une approche à plusieurs volets axée non seulement sur la santé, mais aussi sur la subsistance sociale, politique et économique. À une époque où les ressources étaient rares et où le bien-être mental et social des gens était presque irréparable, l'intervention a non seulement encouragé un comportement sûr vis-à-vis du COVID, mais également répondu à l'hésitation à se faire vacciner, fourni un soutien psychologique et nutritionnel, développé les compétences existantes pour des moyens de subsistance durables, mais surtout donné de l'espoir et la conviction aux communautés qu'il est possible de reconstruire des vies !
Archana Kapoor, Radio Mewat

Combler l’écart en matière d’accès à l'information

Dans le cadre du projet, l'UNESCO a soutenu la diffusion de 140 bulletins d'information sur le COVID. Ces bulletins portaient sur les faits, la transmission, les symptômes, les mesures de prévention, les choses à faire et à ne pas faire, la désinformation et la stigmatisation. Radio Mewat a également diffusé les mesures gouvernementales dans le dialecte local.

La première fois que j'ai entendu parler du COVID, c'était par le biais de Radio Mewat. Depuis, je prends toutes les précautions et suis attentif aux conseils du gouvernement diffusés à l’antenne. Je ne sors jamais sans porter un masque. Une fois, un ami proche s'est moqué de moi parce que j’en portais un. Il m'a traité d'idiot et a dit que le COVID n'était qu'une invention. Je l'ai averti de ne pas prendre la pandémie à la légère et l'ai invité dans mon atelier de couture. Le lendemain après-midi, quand il est venu, j'ai allumé Radio Mewat et lui ai fait écouter le bulletin COVID. Après avoir entendu parler de l'augmentation des cas et des mesures gouvernementales, il a également commencé à prendre toutes les précautions nécessaires.
Rambeer, auditeur régulier du village de Bibipur

Lutter contre la violence sexiste, veiller à la santé des femmes

Le confinement prolongé lié à l’épidémie a également attiré l'attention sur un problème très important, celui de la violence domestique à l'égard des femmes. Dans les quinze jours qui ont suivi la première phase du confinement en Inde, la Commission nationale pour les femmes (NCW) a signalé une augmentation de 100 % des plaintes pour violence à l'égard des femmes.

Pour tenter d'orienter le débat dans ce sens, Radio Mewat a mené une campagne soutenue intitulée Salaamat Mewat Sashakt Mewat (Sécurité et autonomisation de Mewat). Dans le cadre de cette campagne, 300 programmes ont été diffusés, notamment : 140 bulletins d'information sur le COVID, 72 épisodes sur la violence domestique et 36 épisodes sur la santé et la nutrition des femmes.

Pendant la durée du projet, plus de 150 cas de violence ont été enregistrés par la chaîne.

Les épisodes, en plus d’être encourageants, ont également fourni les informations nécessaires sur ce qu'une femme peut faire en cas de violence domestique. J'ai même appris l'existence du One Stop Centre, dont une antenne se trouve à Mewat. Maintenant, nous sommes aussi conscientes de nos droits.
Sarita, auditrice du village de Nangli
J'ai appris les bases des soins prénataux grâce aux épisodes. J'ai appris comment prendre soin des femmes enceintes à la maison, ce qui est encore plus important pendant une pandémie.
Nirvati, auditrice du village de Muradbas

Dans le cadre d'un programme de réponse rapide soutenu par l'UNESCO, à la suite de la première vague de COVID -19 dans le pays, Radio Mewat a également joué un rôle important pour démystifier la désinformation sur le covid. La station a diffusé une émission intitulée Corona se Jung, Radio Mewat ke Sang (Combattez le coronavirus avec Radio Mewat) dans le but de fournir les informations essentielles aux auditeurs et de servir d’intermédiaire entre l'administration locale et ses auditeurs.

Les indicateurs de développement des médias de l'UNESCO soulignent que si les médias constituent une plateforme pour le discours démocratique, la proximité des médias communautaires avec les citoyens permet souvent de refléter la diversité sociale de manière plus complète que les médias traditionnels. Ainsi, les médias communautaires sont devenus un service essentiel pour apaiser les craintes et diffuser des informations crédibles sur le COVID.