Article

L’innovation en technologies génétiques récompensée par le Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie

Le Dr Chad MIRKIN (États-Unis d’Amérique), la Professeure Lanjuan LI (Chine) et le Professeur Christofer TOUMAZOU (Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord) sont les trois lauréats de la sixième édition du Prix international UNESCO-Guinée équatoriale pour la recherche en sciences de la vie, a annoncé la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay. Ce Prix récompense des travaux de recherches scientifiques exceptionnels dans les sciences de la vie ayant contribué à l’amélioration de la qualité de la vie humaine.
2022 laureates of UNESCO-Equatorial Guinea International Prize for Research in the Life Sciences

Le prix récompense le Dr Chad MIRKIN, pour sa découverte et le développement des acides nucléiques sphériques et de nanostructures qui ont conduit à des avancées révolutionnaires dans la détection des maladies et l’identification de nouveaux marqueurs génétiques.

Le Dr Chad MIRKIN a développé également de nouvelles voies en médecine de précisions basées sur la conception numérique de médicaments et la vaccinologie rationnelle. Ses découvertes et inventions exceptionnelles ont initié des applications mondiales dans le domaine des sciences et technologies de la santé.

Le Dr Chad MIRKIN est Directeur de l'Institut international de nanotechnologie et professeur de chimie (chaire George B. Rathmann), professeur de génie chimique et biologique, professeur de génie biomédical, professeur de science et génie des matériaux et professeur de médecine à la Northwestern University (États-Unis d’Amérique).

La Pr. Lanjuan LI est récompensée pour son approche innovante de la lutte contre les maladies infectieuses telles que le COVID-19, la grippe et l'hépatite virale sévèrea ; elle a développé également la théorie de la microécologie et mis en évidence l’importance du microbiome, ce qui a eu un impact significatif sur la gestion des maladies infectieuses. La Pr. Lanjuan LI a également créé un foie artificiel unique qui a contribué au traitement des maladies hépatiques graves et de l’insuffisance hépatique, afin d’améliorer la qualité de vie des patients. 

La Pr. Lanjuan LI est Directrice du laboratoire clé d’État pour le diagnostic et le traitement des maladies infectieuses de l’Université du Zhejiang (Chine), Directrice du Centre national de recherche clinique sur les maladies infectieuses et Directrice du Centre d’innovation collaborative pour le diagnostic et le traitement des maladies infectieuses.  

Le Pr. Christofer TOUMAZOU est récompensé pour ses recherches fondatrices visant à amener la technologie du silicium dans le domaine des dispositifs médicaux pour un diagnostic précoce. La puce de silicium révolutionnaire du Pr Toumazou pour la détection de l’ADN a transformé la façon dont les cliniciens détectent et traitent les maladies, du cancer aux maladies bactériennes et virales, y compris la COVID-19. Sa technologie permet un diagnostic rapide, précis et peu coûteux de la résistance aux antimicrobiens, permettant une intervention précoce cruciale pour prévenir les décès dus à des infections sanguines graves.

Le Pr TOUMAZOU a contribué à améliorer la qualité de vie humaine grâce à d’autres technologies innovantes, comme la prothèse cochléaire implantable pour traiter les enfants nés sourds et le pancréas artificiel pour aider les diabétiques de type I à mener une vie normale.

Sa dernière innovation, appelée « DNANudge », et en cours de déploiement dans les Services de santé publique au Royaume Uni. Cette plateforme fournit des services génétiques permettant à un internaute d’effectuer un test RT-PCR COVID-19 de 90 minutes sans laboratoire !

Les lauréats ont été désignés par un jury international composé de cinq éminents scientifiques : la Pr Wagida ANAWAR (Égypte), la Pr Indrani KARUNASAGAR (Inde), le Dr Constantinos PHANIS (Chypre), le Pr Pathmanathan UMAHARAN (Trinité-et-Tobago) et le Pr Vincent TITANJI (Cameroun).  

Les trois lauréats se partageront la somme de 350 000 dollars, et recevront respectivement une statuette « Integración Tribal » de l'artiste équato-guinéen Leandro Mbomio Nsue, ainsi qu’un diplôme. La cérémonie de remise du prix aura lieu le, 14 mars 2022 au Siège de l’UNESCO à Paris.