Film - Listen to her

Histoire

L'UNESCO soutient un film indien sur la violence envers les femmes pendant la crise de la COVID-19

En pleine pandémie, la réalisatrice indienne et militante sociale de renom Nandita Das a réalisé un court-métrage au message très fort sur les rôles genrés et la violence à l'égard des femmes. Listen to her expose ce que de nombreuses femmes ont vécu pendant le confinement dû à la COVID-19.

Listen to her nous montre une femme (Das elle-même) confinée dans son appartement avec sa famille, faisant de son mieux pour télétravailler, pour accomplir les travaux ménagers et répondre aux demandes insistantes de son mari et de son fils. Soudain, elle reçoit l’appel téléphonique – une erreur de numéro – d'une femme désespérée qui est coincée à la maison avec son mari violent. « Écoute-moi, ma sœur », la supplie son interlocutrice, et les deux femmes ont une conversation déchirante à voix basse.

Le film se termine par les mots « Chuchotez. Parlez. Criez. Votre voix sera entendue », et donne les numéros des lignes d'assistance téléphonique pour les femmes en danger.

Le film est une « réponse spontanée à la cruelle ironie du slogan du confinement "Restez chez vous, restez en sécurité" ». Avec l'augmentation de leur charge de travail et la recrudescence mondiale de la violence domestique pendant la crise, de nombreuses femmes sont en fait devenues plus vulnérables à l’intérieur de leur foyer.
Nandita Das Réalisatrice indienne et militante sociale de renom
  Je voulais raconter l'histoire simple d'une femme surchargée et d'une femme maltraitée, qui se sont toutes les deux rencontrées. Le film incite les femmes à parler et demande que nous les écoutions, pour encourager les femmes à signaler les abus et faire connaître au public les lignes d'assistance téléphonique dédiées.
Nandita Das

L'UNESCO a toujours pensé que la voix des femmes devait être entendue, et l'égalité des genres est une priorité absolue dans toutes ses activités. Das a reçu le soutien de l'UNESCO et de ses agences sœurs des Nations Unies, le FNUAP, l'UNICEF et ONU Femmes, pour réaliser et lancer son film, qui peut être vu sur YouTube.

Pour l'UNESCO, toutes les formes de discrimination fondées sur le genre sont des violations des droits humains, ainsi qu'un obstacle à la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable.

 

Priorité Egalité des genres