Actualité

« Nous ne laisserons aucun enfant derrière nous »

Lancement du projet relatif à l’éducation motrice au préscolaire
Jeudi 25 février 2021
Le ministère marocain de l'Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, en partenariat avec l’UNESCO et la Commission nationale marocaine pour l’Education, les Sciences et la Culture, et avec l’appui de la Fédération Royale Marocaine du Sport Scolaire, a organisé une conférence sur l’éducation motrice le 25 février à Rabat.
 
Cette conférence débat s'inscrit dans le cadre du programme national de généralisation et de développement du préscolaire lancé le 26 juin 2019 par S.M. le Roi Mohammed VI, sous le slogan « Nous ne laisserons aucun enfant derrière nous ». L’initiative intervient également en application du projet 4 prévu dans la loi-cadre 51-17 relative au système d’éducation, de formation et de recherche scientifique, et visant à garantir l’accès des enfants en situation de handicap à l’éducation. En outre, l’éducation physique au Maroc s’inscrit dans le cadre d’une vision holistique qui tient compte de l’importance de la pratique du sport sur les plans physique, mental, du développement et de l'éducation des apprenants, qui tient également compte des orientations mondiales en la matière, des savoir-faire physiques et de l’apprentissage fondé sur des valeurs pour un développement complet. 

Lors de son mot d’ouverture M. Alexander Schischlik, Directeur par intérim du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a félicité les efforts louables déployés par le ministère de l'Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour le développement de partenariats intersectoriels dans l'élaboration d’une vision d’éducation physique inclusives et de qualité qui positionne le Maroc comme pays modèle en la matière dans la région et pour les pays africains. 

La conférence, qui a été ouverte par le secrétaire général du ministère, du Directeur par intérim du Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb et du Secrétaire général de la Commission nationale pour l’Education, les Sciences et la Culture a permis de débattre autour des bienfaits de l'activité physique pour la croissance et le développement sains des enfants, du cadre méthodologique de l'éducation motrice dans l'enseignement préscolaire et du développement de l’habilité de l'enfant à travers les jeux. Les interventions des experts nationaux ont également abordé le sujet de l’inclusion des enfants en situation d’handicap et l’importance de faire de l’école un lieu qui leur permet de coexister « normalement » avec les autres. 

L’UNESCO a, pour sa part, réitéré son engagement pour appuyer le ministère dans ses programmes, et a souligné son approche pour l’Éducation et la protection de la petite enfance qui est renforcée dans la cible 4.2 de l’ODD 4 : « D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire ».

Accéder au travail global de l’UNESCO sur :