Actualité

Programme de soutien au renforcement des industries culturelles et créatives – PSRICC

L’UNESCO et l’Union européenne accompagnent le Gabon dans l’élaboration d’un plan d’action triennal 2022 – 2024 pour les industries culturelles et créatives.

Lancé en mars 2020, le PSRICC arrive progressivement à terme. Ce programme, mis en œuvre par le ministère de la Culture et des Arts et soutenu par l’UNESCO et l’Union européenne vient de livrer son premier résultat : le projet de plan d’action triennal 2022 – 2024 pour les industries culturelles et créatives.

Après des consultations depuis 2020 avec les acteurs culturels de différentes filières, le projet de plan d’action a été examiné du 23 au 25 février dernier lors d’une session à laquelle ont pris part des représentants les différentes filières aux côtés des institutions nationales (Ministère, assemblée nationale, Sénat, etc.). Cet examen du plan d’action a été précédé par une session de renforcement des capacités des acteurs culturels sur la Convention de 2005 de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. La même session a également prévu de dresser un état des lieux de la mise en œuvre du PSRICC.

On note que ce plan d’action, élaboré pour une période de trois ans, comporte 4 axes : (i) Renforcement d’un écosystème riche et dynamique favorable au développement des industries culturelles et créatives, (ii) Valorisation économique des industries culturelles et créatives, (iii) Stimulation de l’émergence et innovation des sous-secteurs créatifs à fort potentiel économique, (iv) Renforcement de la résilience et relance des industries culturelles et créatives post-covid 19 et (v) Amélioration de la gouvernance du secteur des industries culturelles et créatives.                                                                                                                                                               

Pour mémoire, le PSRICC est développé dans le cadre du projet « Banque d’expertise UNION EUROPEENNE/UNESCO sur la gouvernance de la culture dans les pays en développement : Appui aux nouveaux cadres réglementaires visant à renforcer les industries culturelles et créatives et la promotion de la coopération Sud-Sud » qui couvre 12 pays. Le Gabon avait soumis une candidature qui avait été approuvée aux cotés de 11 autres Etats. Pour l’échange entre pairs, une délégation du Gabon s’est rendue en mai dernier au Burkina Faso pour un partage d’expérience.

On observe que près de 90 % des actions prévues au compte de ce programme ont été exécutées ; il ne reste que la mission de la délégation Burkinabé au Gabon et la présentation officielle de ce plan d’action pour clôturer le programme.