Communiqué de presse

Une cérémonie exceptionnelle pour célébrer des femmes scientifiques remarquables : 15 lauréates internationales et 30 jeunes talents

Le 23 juin, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO rendront hommage à 45 éminentes femmes scientifiques de plus de 35 pays et représentant toutes les régions du monde lors d’une cérémonie exceptionnelle de remise du Prix international Pour les Femmes et la Science qui se tiendra au siège de l’UNESCO à Paris.
L'Oréal-UNESCO For Women in Science International Prize laureates for the years 2020, 2021 and 2022

Ces trois dernières années ont été parmi les plus difficiles dans l’histoire scientifique récente. Durant cette période, les femmes ont été en première ligne pour affronter des problèmes sans précédent liés au changement climatique et aux crises sanitaires telles que la pandémie de Covid-19. Cependant, bien que leur contribution soit essentielle pour faire face aux urgences actuelles, les femmes scientifiques ne sont pas encore suffisamment visibles et nombreuses.

Paris devient un temps « capitale mondiale de l’excellence scientifique au féminin »

À partir du 20 juin, durant toute une semaine, Paris va accueillir certains des plus grands esprits scientifiques du monde. Une série d’événements permettra de créer des interactions entre ces femmes scientifiques exceptionnelles, notamment une Lecture extraordinaire à l’Académie des sciences, des rencontres scientifiques, jusqu’à la cérémonie de remise des prix à l’UNESCO, le 23 juin.

Lors de cette cérémonie spéciale réunissant les lauréates des trois dernières années, 15 chercheuses exceptionnelles recevront le Prix international L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science en reconnaissance de leurs réalisations scientifiques exceptionnelles, et 30 jeunes chercheuses, sélectionnées en 2020 et 2022, obtiendront le titre de Jeunes Talents Internationaux.

Lutter contre la mise à l’écart des femmes scientifiques

Selon des données récentes de l’UNESCO, bien que le nombre de femmes poursuivant des carrières scientifiques soit en légère augmentation, seul un chercheur sur trois est une femme dans le monde.[1] De plus, dans le domaine de la recherche, le plafond de verre reste une réalité : seuls 14 %[2] des hautes responsabilités académiques en Europe sont exercées par des femmes et, seuls 4 % des prix Nobel scientifiques ont été décernés à des femmes.

Alexandra Palt, Directrice Générale de la Fondation L’Oréal a déclaré : « Au cours de la pandémie de COVID-19, nous avons vu à quel point les femmes scientifiques sont essentielles lorsqu’il s’agit de répondre aux menaces qui pèsent sur notre santé, la société, la planète. Mais elles sont invisibilisées et trop souvent confrontées à des obstacles considérables au cours de leur carrière et leurs recherches. Cette situation est le résultat de barrières systémiques, de préjugés inconscients, d’autocensure mais aussi de discriminations. Ce n’est pas seulement un problème pour les femmes : c’est un problème pour la recherche. Pour être pertinente, la recherche doit être inclusive et a besoin que tous ses talents soient mobilisés. »

Selon Shamila Nair-Bedouelle, Sous-Directrice générale pour les sciences exactes et naturelles de l’UNESCO : « Bon nombre des talents féminins célébrés cette année excellent dans des domaines qui seront essentiels à la décarbonisation de notre avenir, tels que les systèmes de stockage de l’énergie, les systèmes d’alimentation en hydrogène et l’optique quantique, un domaine d’étude qui ouvre la voie à des ordinateurs plus économes en énergie. Pourtant, nombre d’autres femmes scientifiques travaillant dans des domaines tout aussi stratégiques ne reçoivent pas la reconnaissance qu’elles méritent. L’UNESCO, en tant qu’agence des Nations Unies chargée de la science, qui a fait de l’égalité des sexes une priorité, est déterminée à agir pour mettre fin à ces inégalités. Le partenariat L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science est un parfait exemple d’action positive dans ce domaine, donnant une voix et une visibilité aux femmes scientifiques ainsi qu’à leurs réalisations pour relever les défis de notre siècle. »

Depuis sa création en 1998, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science a honoré et soutenu 3 900 femmes scientifiques et continue d’agir pour offrir à ces femmes la reconnaissance qu’elles méritent. Ces brillantes chercheuses ont contribué de manière significative à leurs domaines scientifiques respectifs en travaillant à des solutions efficaces aux défis les plus pressants auxquels la société est confrontée. La célébration de cette année sera l’occasion de mettre en lumière l’œuvre de leur vie et les nombreux obstacles qu’elles sont parvenues à surmonter.

Découvrez les lauréates et les Jeunes talents internationaux célébrées cette année

Lauréates

LAURÉATES 2022

LAURÉATE POUR L’AFRIQUE ET LES ÉTATS ARABES
Professeure Agnès Binagwaho,
santé publique et pédiatrie,

Professeure de pédiatrie rwandaise et vice-chancelière de l’Université de Global Health Equity de Kigali, Rwanda

LAURÉATE POUR L’ASIE ET LE PACIFIQUE
Professeure Hailan Hu,
neuroscience,

Professeure et directrice exécutive du Center for Neuroscience de la Zhejiang University School of Medicine à Hangzhou, Chine

LAURÉATE POUR L’EUROPE
Professeure Ángela Nieto,
embryologie et biomédecine,

Professeure à l’Instituto de Neurociencias de Alicante - un centre conjoint du Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) et de l’Universidad Miguel Hernández de Elche (UMH), Espagne.

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES
Professeure Maria Guzmán
maladies infectueuses et virologie,

Directrice du Centre de Recherche Institut Pedro Kouri (IPK), Institut de Médecine Tropicale, Cuba.

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE DU NORD
Professeure Katalin Karikó,
biochimie,

Professeure associée adjointe à la Perelman School of Medicine, Université de Pennsylvanie, USA et Vice-présidente sénior de BioNTech, Philadelphie, États Unis

LAURÉATES 2021

LAURÉATE POUR L’AFRIQUE ET LES ÉTATS ARABES
Professeure Catherine Ngila,
chimie,

Directrice exécutive par intérim de l’Académie africaine des Sciences, ancienne vice-chancelière adjointe chargée des affaires académiques et étudiantes (DVC-AA) à l’Université de Riara, Kenya, et professeure invitée de Chimie appliquée à l’Université de Johannesburg, Afrique du Sud

LAURÉATE POUR L’ASIE ET LE PACIFIQUE
Professeure Kyoko Nozaki,
chimie,

Professeure au Département d’ingénierie de l’Université de Tokyo, Japon

LAURÉATE POUR L’EUROPE
Professeure Françoise Combes,
astrophysique,

Professeure au Collège de France - Chaire Galaxies et Cosmologie depuis 2014 et Astrophysicienne à l’Observatoire de Paris - PSL, France

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES
Professeure Alicia Dickenstein,
mathématiques,

Professeure à l’Université de Buenos Aires, Argentine

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE DU NORD
Professeure Shafi Goldwasser,
sciences informatiques,

Directrice du Simons Institute for the Theory of Computing, et professeure de génie électrique et de sciences informatiques à l’université de Californie Berkeley, professeure RSA Security inc. en génie électrique et sciences informatiques au Massachusetts Institute of Technology (MIT), États-Unis, et professeure en sciences informatiques et mathématiques appliquées à l’institut Weizmann, Israël

LAURÉATES 2020

LAURÉATE POUR L’AFRIQUE ET LES ÉTATS ARABES
Professeure Abla Mehio Sibai,
médecine et sciences de la santé,

Professeure d’épidémiologie, Faculté des Sciences de la Santé, Université américaine de Beyrouth, Liban

LAURÉATE POUR L’ASIE ET LE PACIFIQUE
Docteure Firdausi Qadri,
sciences biologiques,

Chercheuse sénior, Chef de l’Unité d’Immunologie mucosale et de Vaccinologie, Division des Maladies Infectieuses, Centre international pour la recherche contre les maladies diarrhéiques, Dhaka, Bangladesh

LAURÉATE POUR L’EUROPE
Professeure Edith Heard, FRS,
sciences biologiques,

Directrice générale du Laboratoire de Biologie moléculaire européen, Heidelberg, Allemagne, Chaire Épigénétique et mémoire cellulaire au Collège de France, Paris, France, et anciennement directrice de l’unité mixte Génétique et biologie du développement à l’Institut Curie, France

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES
Professeure Esperanza Martínez-Romero,
écologie et sciences environnementales,

Professeure en Science de l’environnement au Centre des Sciences génomiques, Université nationale de Mexico, Mexique

LAURÉATE POUR L’AMÉRIQUE DU NORD
Professeure Kristi Anseth,
sciences biologiques,

Professeure émérite, Professeure Tisone et Professeure associée en Chirurgie à l’Université du Colorado, Boulder, États-Unis

Jeunes talents internationaux

JEUNES TALENTS INTERNATIONAUX 2022

AFRIQUE ET LES ÉTATS ARABES

  • Dr. Lina Dahabiyeh,
    MÉDECINE DE BASE,
    L’Université de Jordanie, Jordanie
  • Dr. Ndeye Maty Ndiaye,
    INGÉNIERIE DES MATÉRIAUX
    , Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal
  • Dr. Waad Saftly,
    PHYSIQUE
    , Université Al-Baath, Syrie

ASIE ET LE PACIFIQUE

  • Dr. So Young Choi,
    BIOTECHNOLOGIE INDUSTRIELLE
    , L’Institut supérieur coréen des sciences et technologies, République de Corée
  • Dr. Van Thi Thanh Ho,
    INGÉNIERIE CHIMIQUE
    , L’université nationale de Hô Chi Minh-Ville, Viet Nam
  • Dr. Pantana Tor-ngern,
    SCIENCE DE LA TERRE ET DE L’ENVIRONNEMENT
    , Université Chulalongkorn, Thaïlande

EUROPE

  • Dr. Daphné Lemasquerier,
    PHYSIQUE
    , Institut de Recherche sur les Phénomènes Hors Equilibre (IRPHE), CNRS, Aix-Marseille Université, Ecole centrale de Marseille ; Université du Texas à Austin, États-Unis
    Dr. Natalia Bruno,
    PHYSIQUE
    , Institut National d’optique du Conseil National de recherche, Italie
  • Dr. Karolina Mikulska-Ruminska,
    PHYSIQUE
    , Université Nicolas-Copernic, Pologne
  • Dr. Ieva Plikusiene,
    CHIMIE,
    Université de Vilnius, Lituanie
  • Dr. Beatriz Villarroel,
    PHYSIQUE
    , Université de Stockholm, Suède
  • Dr. Daria Smirnova,
    PHYSIQUE
    , Académie des sciences de Fédération de Russie

AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES

  • Dr. Maria Florencia Cayrol,
    SCIENCES BIOLOGIQUES, Institut de recherche biomédicales - UCA - CONICET, Argentine
  • Dr. Irene del Real,
    SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’ENVIRONNEMENT,
    Université Australe, Chile

AMÉRIQUE DU NORD

  • Dr. Alison McAfee,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Université de la Colombie-Britannique et Université d’État de Caroline du Nord, Canada

JEUNES TALENTS INTERNATIONAUX 2020

AFRIQUE ET LES ÉTATS ARABES

  • Dr Laura-Joy Boulos,
    MÉDECINE FONDAMENTALE
    , Institut des neurosciences appliquées et humaines (INSAN), Université Saint-Joseph, Beyrouth, Liban
  • Dr. Nowsheen Goonoo,
    SCIENCES DES MATÉRIAUX, BIOMATÉRIAUX
    , Unité de livraison de médicaments et de nanotechnologie, Centre de recherche biomédicale et sur les biomatériaux, Université de Maurice, Réduit, Maurice
  • Dr. Nouf Mahmoud,
    SCIENCES DE LA SANTÉ
    , Laboratoire de pharmacie et de technologie pharmaceutique, Université Al-Zaytoonah de Jordanie, Amman, Jordanie
  • Dr. Georgina Nyawo,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Mycobactériologie clinique et épidémiologie (CLIME), Université de Stellenbosch, Stellenbosch, Afrique du Sud

ASIE ET LE PACIFIQUE

  • Dr. Rui Bai,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Laboratoire de structure, Université Westlake, Hangzhou, Province du Zhejiang, Chine
  • Dr. Huanqian Loh,
    PHYSIQUE
    , Centre des technologies quantiques, Université nationale de Singapour, Singapour
  • Dr. Mikyung Shin,
    INGÉNIERIE MÉDICALE
    , Laboratoire d’ingénierie des biomatériaux inspirés de la nature, Université Sungkyunkwan, Séoul, République de Corée

EUROPE

  • Dr. Vida Engmann,
    INGÉNIERIE DES MATÉRIAUX
    , SDU NanoSYD, Institut Mads Clausen, Université du Danemark Sud, Sønderborg, Danemark
  • Dr. Serap Erkek,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Laboratoire d’épigénomique du cancer, Centre de biomédecine et de génomique, Izmir, Turquie
  • Dr. Jennifer Garden,
    CHIMIE
    , École de chimie, Université d’Édimbourg, Édimbourg, Royaume-Uni
  • Dr. Cristina Romera Castillo,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Laboratoire de biogéochimie marine, Instituto de Ciencias del Mar, Barcelone, Espagne.
  • Dr. Olena Vaneeva,
    MATHÉMATIQUES
    , Département de physique mathématique, Institut de mathématiques de la NAS d’Ukraine, Kiev, Ukraine

AMÉRIQUE LATINE ET LES CARAÏBES

  • Dr. Paula Giraldo-Gallo,
    PHYSIQUE
    , Laboratoire de matériaux quantiques, Université de Los Andes, Bogotá, Colombie
  • Dr. Patrícia Medeiros,
    SCIENCES BIOLOGIQUES
    , Laboratoire d’écologie bioculturelle, Institution de conservation et d’évolution : Université fédérale d’Alagoas, Maceió, Brésil

AMÉRIQUE DU NORD

  • SCIENCES BIOLOGIQUES
    Dr. Elizabeth Trembath-Reichert,
    , École d’exploration de la terre et de l’espace, Université d’État de l’Arizona, Tempe, États-Unis d’Amérique.

À propos de la Fondation L’Oréal

La Fondation L’Oréal s’engage aux côtés des femmes pour leur permettre d’exprimer leur potentiel, reprendre la main sur leur destin et avoir un impact positif sur la société, à travers trois domaines d’intervention : la recherche scientifique, la beauté inclusive, et le changement climatique.

Depuis 1998, le programme L’Oréal-Unesco Pour les Femmes et la Science a pour vocation d’accélérer les carrières des femmes scientifiques et de lutter contre les obstacles qu’elles rencontrent, pour qu’elles puissent contribuer à la résolution des grands défis de notre temps. En 24 ans, le programme a soutenu plus de 3 900 chercheuses originaires de plus de 110 pays. Il valorise l’excellence scientifique et cherche à inspirer les jeunes femmes pour les encourager à s’engager dans des cursus scientifiques.

Convaincue que la beauté contribue au processus de reconstruction de soi, la Fondation L’Oréal accompagne des femmes fragilisées à améliorer leur estime d’elles-mêmes en leur donnant accès à des soins de beauté et bien-être gratuits. Elle favorise également l’accès à l’emploi de femmes vulnérables à travers des formations d’excellence aux métiers de la beauté. En moyenne, environ 21 000 personnes par an bénéficient de ces soins beauté et de bien-être, et plus de 27 000 personnes ont pu participer à des formations dédiées, depuis le début du programme.

Les femmes, enfin, sont victimes d’inégalités et de discriminations de genre persistantes, accélérées par le changement climatique. Alors même qu’elles sont les premières affectées par les conséquences du réchauffement, elles sont sous-représentées dans les instances de décisions. Le programme Femme et Climat de la Fondation L’Oréal soutient notamment les femmes porteuses de projets répondant à l’urgence climatique, et sensibilise à l’importance de solutions qui prennent en compte l’intersectionnalité des problématiques de genre et de climat.

À propos de l’UNESCO

Depuis sa création en 1945, l’UNESCO, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, s’emploie à créer les conditions d’un dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples, fondé sur le respect de valeurs communes. La mission de l’UNESCO est de contribuer à l’édification de la paix, à l’élimination de la pauvreté, au développement durable et au dialogue interculturel grâce à ses compétences uniques en matière d’éducation, de science, de culture, de communication et d’information. L’Organisation s’est fixé deux priorités globales : l’Afrique et l’égalité entre les sexes.

L’UNESCO est la seule agence spécialisée des Nations Unies dotée d’un mandat spécifique dans le domaine des sciences, symbolisé par le « S » de son acronyme. À travers ses programmes relatifs aux sciences, l’UNESCO contribue à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable des Nations Unies, aide les pays en développement à renforcer leurs capacités scientifiques et technologiques. Elle soutient également les États membres dans leurs efforts pour développer des politiques publiques efficaces intégrant les systèmes de connaissances locaux et autochtones.

L’UNESCO encourage la recherche scientifique et l’expertise dans les pays en développement. L’Organisation pilote plusieurs programmes intergouvernementaux portant sur la gestion durable de l’eau douce et des ressources océaniques et terrestres, la préservation de la biodiversité et le recours à la science pour lutter contre le changement climatique et la réduction des risques de catastrophes.

Avec ses bureaux nationaux et régionaux répartis sur tous les continents, l’UNESCO soutient la coopération scientifique internationale et travaille avec de nombreux partenaires aux niveaux mondial, régional et national. Grâce à ses partenaires, l’Organisation peut s’appuyer sur des ressources, un savoir-faire et des compétences pour promouvoir ses idéaux et ses valeurs et renforcer l’impact et la visibilité de son action dans tous ses domaines de compétence.

Contacts presse

Fondation L'Oréal

UNESCO

 

Notes


[1] Rapport de l'UNESCO sur la science : Une course contre la montre pour lun meilleur développement, UNESCO Publishing (2021)

[2] European Commission 2018 She figures report