Article

Une mission de l’UNESCO en Ukraine évalue l’impact de la guerre sur le secteur culturel

The bust of Ukrainian writer Taras Shevchenko in Borodyanka

Du 6 au 11 juillet 2022, une mission de l’UNESCO s’est rendue en Ukraine pour consolider une première évaluation de l’impact de la guerre sur le secteur culturel ukrainien, coordonner le soutien de l’Organisation au secteur avec les autorités gouvernementales et les partenaires, et définir les priorités pour le rétablissement et la reconstruction.

À Kiev et à Lviv, des experts de l’UNESCO ont rencontré le ministère de la Culture et de la Politique d’Information de l’Ukraine ainsi que des institutions culturelles, et ont visité des sites qui ont été endommagés tels que la Maison de la culture et le buste de Taras Shevchenko, un écrivain ukrainien.

La mission a également été informée des différentes mesures de protection prises par les institutions culturelles ukrainiennes à Kiev et Lviv, sur la base des conseils fournis par l’UNESCO, notamment à l’ensemble des bâtiments monastiques et Laure de Kiev-Pethersk, un site inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 1990.

La protection des biens culturels est une priorité
Andriy Sadovyi Maire de Lviv
UNESCO mission Ukraine

Il a été convenu que l’UNESCO intensifierait son soutien au redressement de l’Ukraine dans les domaines relevant de son mandat dans le secteur de la culture, conformément au projet Cadre transitionnel des Nations Unies pour l'Ukraine , notamment par le biais d’un programme complet d’assistance technique et de renforcement des capacités. Cela inclut l’augmentation de son soutien aux artistes et autres professionnels de la culture qui ont été privés de leurs moyens de subsistance : deux initiatives ont déjà été lancées à cet effet à la mi-juin.

L’UNESCO coopère également avec l’Ukraine dans la poursuite de la documentation et de l’évaluation des dommages, ainsi que pour la coordination des efforts et pour le rétablissement.

La guerre a infligé d’immenses dégâts au patrimoine culturel de l’Ukraine. À ce jour, l’UNESCO confirme les dommages causés à plus de 164 sites culturels (72 sites religieux, 12 musées, 32 bâtiments historiques, 24 bâtiments dédiés à des activités culturelles, 17 monuments, 7 bibliothèques).

Sur la base de cette mission de l’UNESCO, il apparait qu’une aide concrète, opportune et bien structurée aux institutions ukrainiennes reste indispensable pour garantir que la culture, le patrimoine et les expressions culturelles créatives auront toute leur place dans la reconstruction future et seront utilisés comme sources de résilience économique, de guérison sociale et de redressement.