Actualité

UNESCO-Fonds climat Mali : Pour une éducation inclusive intégrant le développement durable et la promotion de la résilience des populations aux effets néfastes des changements climatiques

 

 

 

Du 7 au 12 janvier 2022, le Bureau de l’UNESCO à Bamako en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale ont formé 50 enseignants aux outils pédagogiques appropriés pour enseigner les changements climatiques dans les classes du fondamental 1&2, dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de « Renforcement de la Résilience du Système Educatif comme alternative de Prévention et de Lutte contre les Changements Climatiques » financé par le Fonds Climat/MPTF.

L’activité a regroupé au centre Hawa KEITA de Bamako, une cinquantaine de participants des Académies d’Enseignement et Centre d’Animation Pédagogique, de Bamako et ceux de la zone de mise en œuvre du projet (Mopti, Douentza, Kati et Kita) et d’autres participants des structures techniques, de la presse et de la société civile.

 

Le Directeur National de la Pédagogie a remercié l’UNESCO et ses partenaires pour leur soutien et leur accompagnement qui a permis au ministère de disposer désormais d’un noyau d’experts outillés pour assurer la formation des enseignants et des éducateurs du formel et du non formel et des partenaires.

A l’ouverture du 5ème Forum de l’UNESCO sur l’Education au Développement Durable en 2021 il a été rappelé dans le discours de l’UNESCO que : « L’éducation doit avoir pour rôle d’élever les défenses de la paix dans l’esprit des hommes et des femmes des générations futures et de former des citoyens matures dotés d’un sens des responsabilités à l’égard des défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui ».

 

L’UNESCO dans son mandat de supervision, de coordination du Programme de l’Education au Développement Durable (EDD 2030), continuera ses efforts d’accompagnement au gouvernement malien en termes de renforcement de capacités pour relever les défis mondiaux interdépendants auxquels nous sommes confrontés, notamment le changement climatique, la détérioration de l’environnement, la perte de biodiversité, la pauvreté et les inégalités.

 

Image.jpeg

Mme Sanogo Assetou Sanogo, Direction Nationale de l’Enseignement Fondamental

« L’atelier s’est bien passé et les facilitateurs étaient à la hauteur. Les élèves et nous avons besoin de cette formation pour le changement de comportement. On remercie l’UNESCO et nous la demandons de continuer à nous apporter des appuis par ce que l’éducation malienne en a besoin ».

 

Mme Théra Maimouna KANE, Formatrice à la Direction Nationale de l’Enseignement Normal

« Je sors très satisfaite de l’atelier car j’ai eu beaucoup de notion sur les changements climatiques et qui vont me permettre à mon retour au service d’être une ressource pour l’information la sensibilisation et la formation de mes collègues par rapport à l’impact de l’homme sur son environnement ».