Actualité

Zambie : accréditer les établissements d’enseignement supérieur pour renforcer l’assurance qualité

La Zambie, en tant qu’un des dix pays bénéficiaires du projet « Renforcer l’assurance qualité dans l’enseignement supérieur en Afrique », a organisé la réunion de démarrage du projet au niveau national à Lusaka, le 5 juin 2018. L’UNESCO a lancé le projet en 2017 afin d’améliorer les systèmes d’enseignement supérieur en Afrique.

 

Face à la demande croissante pour un enseignement supérieur de qualité, le Gouvernement de la Zambie a introduit des législations visant à impliquer le secteur privé dans la fourniture de l’enseignement supérieur, ce qui a entraîné la multiplication des établissements d’enseignement supérieur privés. Afin de gérer efficacement la prolifération des établissements d’enseignement supérieur, le gouvernement a créé en vertu de la loi sur l’enseignement supérieur de 2013 une agence nationale d’assurance qualité, l’Autorité de l’enseignement supérieur (HEA) ».

 

Depuis son entrée en activité, la HEA a procédé à l’accréditation progressive des établissements d’enseignement supérieur, ce qui représente une étape essentielle pour bâtir un système d’enseignement supérieur dispensant des programmes de qualité. Outre les six universités publiques reconnues par le Ministère de l’enseignement supérieur, la HEA a enregistré à ce jour une soixantaine d’établissements d’enseignement supérieur privés, et l’Autorité est mandatée pour accréditer les programmes académiques à la fois dans les établissements d’enseignement supérieur publics et privés.

 

Afin de développer ses capacités institutionnelles, l’Autorité de l’enseignement supérieur cherche à renforcer davantage les capacités des professionnels de l’assurance qualité dans le contrôle, l’accréditation, l’élaboration de normes, le suivi et l’évaluation des établissements et programmes d’enseignement supérieur, avec le soutien du projet UNESCO-Shenzhen.

 

Lors de la réunion de démarrage du projet au niveau national, le professeur Stephen Simukanga, Directeur de l’Autorité de l’enseignement supérieur et point focal du projet, a réaffirmé l’objectif de renforcer l’assurance qualité à travers la participation au projet, en tant que tremplin pour améliorer la fourniture de l’enseignement supérieur en Zambie. Les activités de renforcement des capacités, menées en partenariat avec l’UNESCO, contribueront à la mission de la HEA de bâtir « une agence de régulation de l’enseignement supérieur efficiente et efficace qui produira un système d’enseignement supérieur de qualité bien coordonné, accessible, équitable, réactif et pertinent ».

 

La réunion de démarrage a établi les méthodes de travail pour la mise en œuvre des activités en Zambie, avec la participation active des partenaires de l’assurance qualité, notamment les représentants du Gouvernement, de l’Autorité de l’enseignement supérieur, de l’Autorité des qualifications de la Zambie, de l’Autorité responsable de l’enseignement technique et de la formation professionnelle et de l’entreprenariat, du Conseil de l’enseignement de la Zambie, du Conseil des professionnels de la santé de la Zambie et des établissements d’enseignement supérieur.

 

La mise en œuvre des activités d’assurance qualité dans les pays d’Afrique australe, notamment en Zambie, au Malawi et en Namibie, est appuyée par le Bureau régional de l’UNESCO en Afrique australe, avec la participation du Bureau de l’UNESCO à Windhoek en Namibie, et en coordination avec le Siège de l’UNESCO.