Ce qu'il faut savoir sur la conduite de l’ODD 4 – Éducation 2030

Dernière mise à jour 5 mai 2022

Où en sommes-nous concernant l’Agenda Éducation 2030 ?

L’Agenda Éducation 2030 a été adopté en 2015 pour « assurer à tous d’ici à 2030 une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d'apprentissage tout au long de la vie ». Il s’accompagne d’un ensemble de cibles définies pour y parvenir. Avant la COVID-19, le monde n’était déjà pas sur la bonne voie pour atteindre ces cibles et la pandémie a annulé certains des progrès déjà réalisés dans le domaine de l’éducation. Partout dans le monde, l’éducation a subi de graves perturbations touchant majoritairement les apprenants les plus vulnérables. La crise a toutefois vu le renforcement ou la création de partenariats mondiaux dans le but de repenser l’avenir de l’éducation et de réaliser les cibles d’Éducation 2030.

​​​​​​​Que signifie le rôle de chef de file de l’UNESCO pour l’ODD 4 – Éducation 2030 ?

Bien que les gouvernements endossent au premier chef la responsabilité de l’assurance d’une éducation de qualité, l’Agenda 2030 est un engagement universel et collectif. Dans le cadre de cette structure, l’UNESCO dirige les Secrétariats du Mécanisme mondial de coopération dans le domaine de l’éducation et du Sommet sur la transformation de l’éducation qui se tiendra en septembre 2022. Ces deux instances s’appuient sur l’expertise d’organes et de partenaires essentiels des Nations Unies pour renforcer et coordonner leur action en vue de la réalisation de l’ODD 4. Le fait que les Secrétariats réunissent de nombreux organismes garantit que chacun s’approprie le travail entrepris et devient un puissant tremplin pour des progrès durables dans la réalisation de l’Agenda 2030. 

​​​​​​​Comment fonctionne le Mécanisme mondial de coopération dans le domaine de l’éducation ? 

Le Mécanisme mondial de coopération a été inauguré en novembre 2021 lors de la Réunion mondiale sur l’éducation pour l’ODD 4 qui a réuni des experts dans le but de réinventer et de réaligner leur travail sur les cibles éducatives de l’objectif. Il recherche une action collective et une responsabilité conjointe et s’appuie sur la Déclaration d’Incheon de 2015 et sur le Cadre d’action Éducation 2030. Il est régi par le Comité directeur de haut niveau (CDHN) ODD 4-Éducation 2030, qui regroupe des décideurs du monde entier.  

Quelle est la fonction du Comité directeur de haut niveau ?

Présidé par S.E. Julius Maada Bio, Président de la Sierra Leone et par Audrey Azoulay, Directrice générale de l’UNESCO, le CDHN ODD 4 a pour objectif d’accélérer les progrès de la réalisation de l’ODD4 au niveau des pays. Il est formé d’un groupe de direction de 28 membres – dont 18 membres représentent les 6 régions du monde, soit deux pays et une organisation régionale intergouvernementale par région - qui se réunit une fois par an pour définir les grandes orientations de l’agenda mondial de l’éducation. Un deuxième groupe sherpa consulte les groupes électoraux représentés avant les réunions du Comité directeur de haut niveau ODD 4-Éducation 2030 et assure le suivi après chaque réunion.

Le CDHN encourage la formulation et la mise en œuvre de politiques fondées sur des données probantes, effectue le suivi des progrès, renforce la disponibilité et l’exploitation des données et aide à mobiliser les financements. Il compte, parmi les autres membres clés de la communauté mondiale de l’éducation, des organisations de la société civile, des enseignants, des banques, des fondations et le secteur privé, ainsi que des jeunes et des étudiants.

Quel est le rôle des jeunes activistes et des ONG dans la réalisation des cibles ?

Les jeunes et les ONG ont chacun un siège au sein du groupe de direction du CDHN et un siège au sein du groupe sherpa. Le réseau SDG4Youth fait entendre la voix des jeunes dans les conversations qui façonnent les politiques éducatives mondiales. Un représentant des jeunes siège dans le groupe de direction du CDHN et le réseau lui-même rassemble des jeunes du monde entier.
L’UNESCO considère les ONG ou les associations de la société civile comme des partenaires essentiels à l’accomplissement de son mandat dans le domaine de l’éducation et l’Agenda Éducation 2030 a clairement précisé leur rôle dans la mise en œuvre des engagements de l’ODD 4 aux niveaux local, national, régional et mondial. La Consultation collective des ONG sur Éducation 2030 est un mécanisme de l’UNESCO œuvrant en faveur du dialogue, de la réflexion et du partenariat avec les associations de la société civile et elle revêt une importance particulière pour atteindre les personnes marginalisées.