Higher education qualification passport Zambia

Passeport UNESCO des qualifications pour les réfugiés et les migrants vulnérables

Au regard de la situation actuelle des réfugiés dans le monde, il est nécessaire d'établir un Passeport de Qualifications, en s'inspirant des expériences et de la méthodologie de l'initiative du Passeport européen de qualifications (EQPR)(link is external) prise par l'Agence norvégienne pour l'assurance qualité dans l'éducation (NOKUT)(link is external) en collaboration avec le Conseil de l'Europe(link is external).

Selon les derniers chiffres du Haut-Commissariat des Nations Unis pour les réfugiés,(link is external) parmi les plus de 82 millions de réfugiés dans le monde, seuls 5 % des jeunes éligibles sont inscrits dans l'enseignement supérieur, alors que les chiffres comparatifs pour l'enseignement primaire et secondaire sont respectivement de 68 % et 34 %.

Pour augmenter ce faible taux d'inscription dans l'enseignement supérieur, il est nécessaire de cibler les différents obstacles qui empêchent les populations touchées par la crise de poursuivre des études supérieures, tels que l'absence ou l'insuffisance de documents attestant de leur formation, les barrières juridiques et linguistiques, le manque de capacités et de financement ou bien encore les différences entre les systèmes éducatifs.

En tant qu’unique agence des Nations Unies mandatée pour l'enseignement supérieur et dépositaire de la Convention de reconnaissance mondiale et de cinq conventions de reconnaissance régionales, l'UNESCO promeut l'accès des populations touchées par la crise à un enseignement supérieur abordable et de qualité, y compris l'université, en mettant l'accent sur la reconnaissance des qualifications comme moyen d’accéder à la mobilité universitaire et d'améliorer l'accès à l'enseignement supérieur.

Le Passeport de Qualifications de l'UNESCO (UQP) constituerait un outil universel moderne aux fins de faciliter la mobilité des réfugiés et des migrants vulnérables avec des qualifications. Il représente l'une des initiatives phares que l'UNESCO mène pour répondre aux Pactes mondiaux sur les réfugiés et sur les migrations et faciliter la reconnaissance des qualifications académiques, professionnelles et civiles des réfugiés, alléger la pression sur les pays d'accueil et renforcer l'autonomie des populations vulnérables.