hero-mab-el hierro.png

El Hierro

La Réserve de biosphère de El Hierro est située sur l'île la plus occidentale et la plus petite des îles Canaries, avec une superficie de 268,7 kmL'Isla de El Hierro fait également partie de l'archipel de Macaronésie, avec les Açores, Madère et le Cap-Vert.ap-Vert.

Quand la certitude d’offrir un meilleur futur implique de changer de paradigme, tous les paris sont bons à prendre. Ainsi, tirer le meilleur des conditions environnementales et connaître la valeur de la biodiversité deviennent des priorités. Dans la Reserve de Biosphère El Hierro, la transition vers une énergie propre est un fait et une démonstration de l’adéquation avec la vie dans une réserve de biosphère.

Écoutez les sons de la réserve de biosphère et découvrez le travail des scientifiques Patricia Arranz et Yurena Pérez.

Audio file
Cover Image
tm-podcast-cover-El Hierro-Spain.png
mic
Listen to the sounds of the El Hierro Biosphere Reserve and discover the work of scientists.
60%

The biosphere reserve covers the entire island and some of its waters. 60% of the island is integrated into the core zone and buffer areas.

Objective 100%

El Hierro is aiming to produce 100% of its electricity from renewables.

101 espèces endémiques

On compte sur l’île au moins 2 604 espèces de faune et de flore, parmi lesquelles 642 sont endémiques aux îles Canaries et 101 à El Hierro, tel que le lézard géant d’El Hierro (Gallotia simonyi machadoi), sauvé d’extinction.

tm-mab-el hierro 03.png

El mar de las calmas

Cette réserve est un refuge pour des espèces précieuses de mammifères marins conviviaux, comme la baleine à bec de Cuvier (Ziphius cavirostris),  la baleine à bec de Blainville (Mesoplodon densirostris) et le grand dauphin (Tursiops truncatus).

tm-mab-el hierro 04.png

De 1684 à 1885, les flottes européennes utilisaient El Hierro comme méridien de référence ou méridien 0° dans leur cartographie. Une autre nom pour El Hierro est “l’île du méridien”.

tm-mab-el hierro 05.png

La culture de l’eau

Les “guácimos”, de petits trous taillés dans les arbres, et les “eres”, un réseau de canaux et de citernes en argile, étaient utilisés par le peuple Bimbache pour collecter l’eau suspendue des brumes et  des forêts.

tm-mab-el hierro 06.png