De meilleures données pour une meilleure compréhension

Principales tendances

  • L’écosystème de données en plein essor offre la possibilité d’améliorer notre compréhension du secteur des médias et de la liberté d’expression ainsi que notre soutien en faveur de ceux-ci.
  • Cependant, dans les pays et les communautés où le journalisme est le plus menacé, l’état de santé du système d’information sur des questions telles que la propriété, le pluralisme, l’indépendance et la viabilité demeure opaque.

Le tableau dressé dans ce Rapport sur les tendances mondiales incite à la réflexion. Alors même que la communauté mondiale a vu s’accumuler les preuves de l’importance d’une presse libre, indépendante, pluraliste et durable, où la sécurité des journalistes est assurée, ce bien public est menacé sur tous les fronts.

Mais il y a des raisons de rester optimiste, au regard des efforts déployés pour préserver la liberté de la presse et protéger la sécurité des journalistes dans le monde.

Développer et améliorer notre capacité à comprendre les tendances et les défis auxquels sont confrontés le secteur des médias et la liberté d’expression est une étape essentielle pour mieux informer les politiques et l’élaboration de solutions.

Pour ce Rapport, l’UNESCO et Data-Pop Alliance ont recensé, cartographié et analysé 160 sources de données. Ces ensembles de données sont désormais disponibles dans une banque de données publique, accessible à tous et hébergée par l’UNESCO.

Journalist in war zone

Un appel à l’action

L’écosystème de données en plein essor offre la possibilité d’améliorer notre compréhension du secteur des médias et de la liberté d’expression et notre soutien en faveur de ceux-ci.

En saisissant les caractéristiques, les tendances et les structures, les données peuvent servir à façonner les comportements, les politiques et les programmes. Cette démarche permet de jeter les bases de changements réels dans le monde.

Les efforts journalistiques en matière de données, par exemple, ont permis de révéler la corruption, l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent au niveau mondial. D’autres utilisations importantes des données concernent le suivi des progrès nationaux dans la réalisation des objectifs de développement durable mais également la détection des discours de haine en ligne.

Cependant, dans les pays et les communautés où le journalisme est le plus menacé, la santé du système d’information sur des questions telles que la propriété, le pluralisme, l’indépendance et la viabilité demeure opaque.

L’utilisation des données pour éclairer l’élaboration de politiques et de solutions doit d’abord prendre en compte les besoins en matière de disponibilité, d’accessibilité, d’utilisation et de stabilité des données. Cette démarche passe notamment par l’amplification des champs géographiques et thématiques de la production de données et par la promotion des principes d’ouverture des données.

De meilleures données pour une meilleure compréhension

Après avoir établi une cartographie de 160 sources de données, le Rapport recense les lacunes prioritaires en matière de données et présente un cadre axé sur quatre dimensions :
explore
Disponibilité

Des données pertinentes, géographiquement diversifiées et de bonne qualité sont-elles disponibles ?

collections
Accessibilité

Est-il facile d’accéder aux données et aux informations ?

topic
Utilisation

Les données sont-elles facilement utilisables et vérifiables ?

timeline
Stabilité

La production et la distribution de données se font-elles de manière durable ?

Lire le rapport complet

Découvrez davantage de détails et d’analyses sur les défis auxquels sont confrontés les médias libres, indépendants et pluralistes dans le monde entier, ainsi que sur les solutions innovantes qui visent à les sauver.