La valeur de l'eau pour l'économie

La valeur de l'eau pour l'agriculture, l'industrie, les entreprises et l'énergie peut être évaluée dans une perspective économique qui quantifie les retours et les bénéfices de diverses manières telles que l'emploi, la valeur du produit par unité d'eau consommée ou la valeur ajoutée du produit.
Water in Agriculture
Dernière mise à jour : 19 mars 2021

L'agriculture utilise la majeure partie (69 %) des ressources mondiales en eau douce. La sécurité alimentaire est depuis longtemps un défi pour les sociétés humaines et deviendra un problème mondial de plus en plus pressant au cours des prochaines décennies : sous l'effet de la croissance démographique, la demande mondiale en matière d’alimentation et autres produits agricoles devrait augmenter de 50 % d'ici 2050.

Par ailleurs, dans de nombreuses régions du monde, l'eau pour la production alimentaire est un facteur important de dégradation de l'environnement, notamment l'épuisement des nappes aquifères, la réduction du débit des cours d'eau, la dégradation des habitats naturels et la pollution.

L'évaluation de la valeur de l'eau pour la production alimentaire doit tenir compte non seulement de l'utilisation directe et économiquement profitable de l'eau, mais aussi des avantages économiques, socioculturels ou environnementaux associés à l'eau, qui trop souvent ne sont pas pris en compte. Parmi ces avantages figurent la sécurité alimentaire et l'amélioration de la nutrition, l’adaptation aux changements des modes de consommation, la création d’emplois et la résilience des moyens de subsistance, en particulier pour les petits exploitants agricoles, la contribution à la réduction de la pauvreté et à la revitalisation des économies rurales. Ces avantages incluent aussi l’atténuation du changement climatique et l’adaptation à ses effets, ainsi que la fourniture de services d'eau à usages multiples.

La valeur de l'eau en termes de sécurité alimentaire est élevée mais rarement mesurée - et elle constitue souvent un impératif politique indépendamment des autres valeurs.

Les eaux de refroidissement, de chauffage et de traitement, peuvent être réutilisées à diverses fins

Cette solution est doublement avantageuse car elle réduit les coûts de la demande en eau douce comme des rejets d'eaux usées.

Waster Water Treatment Plant

L'industrie et l'énergie combinées prélèvent 19 % de l'eau douce de la planète. En raison de sa nature, le secteur de l'énergie et de l'industrie est fortement axé sur la monétisation. Cela entraîne une prédisposition pour certains aspects de la valeur au détriment d'autres.

L'évaluation monétaire la plus simple est volumétrique : le prix par mètre cube, multiplié par le volume d'eau utilisé plus le coût de traitement et d'élimination des eaux usées.

Toutefois, il est important de reconnaître que la productivité économique globale de l'eau dans les secteurs de l'énergie, de l'industrie et du commerce entraîne également divers bénéfices connexes tels que la création d'emplois, la valeur par unité d'eau ou la valeur ajoutée du produit. 

Par exemple, l'économie circulaire tiendra compte de la valeur de l'eau dans la mesure où chaque litre est réutilisé à l'infini, l'eau elle-même devenant presque un élément de l'infrastructure plutôt qu'une ressource consommable.

L’évaluation inadéquate de la valeur de l'eau pour la production d'énergie, les activités industrielles et agricoles ainsi que pour les usages domestiques a entrainé une utilisation inefficace, des rejets élevés de polluants et la dégradation des systèmes marins et d'eau douce ; le tout conduisant à des niveaux élevés de stress hydrique dus à une eau rare, trop abondante ou trop sale.

Continuer la lecture