Agriculture

Les eaux souterraines sont une ressource essentielle à l’agriculture irriguée, l’élevage et la transformation des aliments. Leur extraction a joué un rôle majeur dans l’accélération de la production alimentaire depuis les années 70, notamment dans les zones semi-arides et arides dont les précipitations sont faibles et les eaux de surface, limitées.
Powerful water pump in a rice field, Thailand
Last update: 18 mars 2022

Environ 70 % des extractions d’eaux souterraines dans le monde, et bien plus encore dans les régions arides et semi-arides, sont destinés à la production agricole d’aliments, de fibres, au bétail et aux cultures industrielles. On estime que 38 % des terres équipées pour l’irrigation ont recours aux eaux souterraines.

Afin de répondre aux besoins hydrauliques et agricoles mondiaux d’ici à 2050, y compris à une augmentation d’environ 50 % de la demande en denrées alimentaires, en aliments pour animaux et en biocarburants, l’exploitation des eaux souterraines pourrait servir de catalyseur à l’accroissement de la productivité agricole et à la croissance économique grâce à une augmentation des zones irriguées.

Défis

L’épuisement des nappes souterraines du fait des prélèvements intensifs devient un problème de plus en plus préoccupant dans certaines régions, car il menace de compromettre la sécurité alimentaire, l’approvisionnement de base en eau, l’intégrité environnementale des zones humides et des cours d’eau tributaires des eaux souterraines ainsi que la résilience au changement climatique.

Les taux d’extraction élevés non viables se trouvent principalement dans les régions arides et semi-arides, où la croissance démographique et l’expansion des zones irriguées ont entraîné une croissance rapide des besoins en eau. En revanche, dans d’autres régions telle l’Afrique subsaharienne, les importantes ressources en eaux souterraines restent largement sous-utilisées.

L’agriculture est la première cause de pollution des nappes souterraines en zones rurales et l’on estime qu’au niveau mondial, la pollution agricole dépasse aujourd’hui les pollutions provenant des établissements humains et des activités industrielles.

Les nitrates, contenus dans les engrais chimiques et biologiques, figurent au premier rang des contaminants anthropiques les plus répandus dans les eaux souterraines du monde entier, entraînant notamment l’eutrophisation des eaux de surface.

Sources de pollution des eaux souterraines

En Afrique subsaharienne, seules 5 % des terres équipées pour l’irrigation emploient les eaux souterraines

Les possibilités offertes par les vastes aquifères peu profonds d'Afrique subsaharienne demeurent largement sous-exploitées.

Child fetching water from a hand dug well in a rural community in Africa.

Utilisation des eaux souterraines pour l’irrigation

Pourcentage des surfaces équipées pour l'irrigation qui utilisent des eaux souterraines :
59%
en l’Amérique du Nord
57%
en Asie du Sud
35%
en Afrique du Nord
Seules 5%
des terres équipées pour l’irrigation

emploient les eaux souterraines en Afrique subsaharienne

Les instruments économiques de lutte contre la pollution des eaux de surface et des eaux souterraines sont de plus en plus employés, mais on constate que les lois et les réglementations actuelles visant à prévenir la pollution diffuse des nappes souterraines par les activités agricoles demeurent insuffisantes. Les politiques visant à promouvoir l’information et la sensibilisation dans le but de modifier le comportement des agriculteurs et à inciter à l’adoption des meilleures pratiques de gestion pour l’agriculture sont importantes pour prévenir la pollution à la source.

Autres éditions

Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau