Utilisations et bénéfices des eaux souterraines

La capacité des systèmes d’eaux souterraines à fournir divers services dépend de leurs caractéristiques géographiques ainsi que de l’influence dynamique qu’exercent les processus naturels et humains sur ceux-ci.
Rice paddies in Thailand
Last update: 18 mars 2022

Ces services comprennent :

  • L’approvisionnement par lequel les eaux souterraines sont prélevées à des fins d’utilisation par les humains (agriculture, industrie, établissements humains) ;
  • La régulation, soit la capacité tampon des aquifères à réguler les régimes quantitatifs et qualitatifs des systèmes d’eaux souterraines ;
  • Le soutien dont bénéficient les écosystèmes dépendant des eaux souterraines (GDE) et les autres éléments environnementaux liés aux eaux souterraines ;
  • Les services culturels en lien avec les loisirs, les traditions, les religions ou les valeurs spirituelles, qui sont associés à des sites particuliers.

L’approvisionnement

La qualité des eaux souterraines est généralement bonne, ce qui signifie qu’elles peuvent être utilisées sans danger et avec un coût raisonnable, sans requérir au préalable de traitement poussé. Les nappes souterraines constituent la principale source d’approvisionnement de la plupart des grandes villes du monde et de nombreuses plus petites villes. Cette dépendance devrait s’accroître, en particulier dans les zones à urbanisation rapide des pays en développement et des économies émergentes. Les nappes souterraines sont également bien adaptées à l’approvisionnement autonome en milieu rural ; elles constituent souvent le moyen d’approvisionnement le plus rentable et le plus fiable pour les villages.

La régulation

La régulation est la capacité tampon des aquifères à réguler les régimes quantitatifs et qualitatifs des systèmes d’eaux souterraines.

Le soutien

Les écosystèmes dépendant des eaux souterraines (GDE) aquatiques et terrestres fournissent des habitats, favorisent la biodiversité, limitent les inondations et les sécheresses, procurent une source de nourriture et offrent des services culturels. Les GDE jouent également un rôle critique dans la protection des aquifères contre la pollution en assurant une séparation physique, en favorisant des processus biophysiques comme la filtration, la biodégradation et la sorption des contaminants ainsi qu’en facilitant et en protégeant une recharge naturelle.

Les écoulements d’eaux phréatiques alimentent les débits de base des cours d’eau et des fleuves, une source cruciale qui conditionne les risques d’assèchement en période de sécheresse. Les écosystèmes dépendant des eaux souterraines sont particulièrement vulnérables aux extractions intensives d’eau souterraine. Ceci se traduit par une diminution globale des débits de base, des sources, des flux artésiens et des zones humides, entraînant une perte de biodiversité et une désertification progressive à long terme.

Services culturels

Les services culturels en lien avec les loisirs, les traditions, les religions ou les valeurs spirituelles, qui sont associés à des sites particuliers.

Les eaux souterraines ont occupé une place prépondérante dans les cultures et les religions du monde entier. Les croyances de nombreuses cultures autochtones attribuent aux sources, aux zones humides et aux écosystèmes qui leur sont associés une valeur intrinsèque qui va au-delà des services qu’ils rendent aux personnes.

Changement climatique

Les eaux souterraines offrent de nombreuses autres avantages tels que l’accroissement de la production d’énergie géothermique, l’amélioration du stockage en vue d’assurer une meilleure sécurité de l’eau et l’adaptation aux effets du changement climatique.

Par son effet sur les précipitations et sur la drainance des eaux de surface, notamment les cours d’eau intermittents, les zones humides et les lacs, le changement climatique a un impact direct sur la recharge naturelle des nappes phréatiques. L’intensification des précipitations constitue l’un des impacts courants du changement climatique sur la reconstitution des nappes phréatiques.

Le réchauffement de la planète provoque aussi la libération d’eau douce stockée depuis longtemps dans les calottes glaciaires continentales et la dilatation thermique des océans, deux phénomènes qui contribuent considérablement à l’élévation du niveau de la mer et à l’intrusion d’eau salée dans les aquifères côtiers. L’intrusion d’eau de mer est souvent constatée de façon plus marquée dans les aquifères côtiers exploités de façon intensive et ayant une forte densité de population.

Autres éditions

Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau