Changement climatique

Par son effet sur les précipitations et sur la drainance des eaux de surface, le changement climatique a un impact direct sur la recharge naturelle des nappes souterraines.
Antarctic ice melt
Last update: 18 mars 2022

Le réchauffement climatique provoque la libération d’eaux souterraines stockées depuis longtemps dans les couches de glace continentales et la dilatation thermique des océans ; toutes deux contribuent, de façon substantielle, à l’élévation du niveau de la mer et à l’intrusion d’eau salée dans les aquifères côtiers.

La menace que représente l’élévation du niveau de la mer pour les eaux souterraines est considérable pour les aquifères côtiers dans les grands deltas et les îles ; l’intrusion d’eau de mer est souvent constatée de façon plus marquée dans les aquifères côtiers exploités de façon intensive et ayant une forte densité de population (Jakarta en Indonésie ou Gaza dans l’État de Palestine).

Le changement climatique modifie également la répartition du permagel, altérant l’humidité des sols, les variations saisonnières du débit des cours d’eau et la répartition de l’eau stockée au-dessus et dans le sol.

Groundwater storage ranks among the most effective water management interventions in terms of water storage and climate change adaptation
Heavy rain

L’intensification des précipitations est l’un des impacts observés et répandu du changement climatique sur la reconstitution des nappes souterraines. Des précipitations moins fréquentes, mais plus abondantes, devraient améliorer, de manière disproportionnée, la recharge des nappes souterraines au sein de nombreux environnements. Toutefois, au fur et à mesure que la planète se réchauffe, la quantité de pluie ou de neige, de même que le lieu et le moment où elles tomberont, demeurent très incertains, de sorte que des incertitudes notables persistent dans les prédictions concernant les effets du changement climatique sur la recharge des nappes souterraines à l’échelle mondiale.

Principales interactions entre les eaux souterraines et le changement climatique : les impacts directs et indirects du changement climatique affectent les systèmes d’eaux souterraines

Le changement climatique fait aussi peser des risques directs sur la qualité des eaux souterraines, non seulement en raison de l’amplification des phénomènes de précipitations extrêmes mais aussi en raison des réductions de la recharge des nappes. Les fortes précipitations peuvent amplifier la recharge et maintenir la présence de contaminants. Une corrélation a été établie entre la recharge des nappes due à de fortes pluies dans de tels environnements et certaines épidémies de maladies diarrhéiques, notamment le choléra.

La diminution de la recharge des nappes souterraines dans la région méditerranéenne, par exemple, a provoqué une concentration de solutés tels le chlorure, le nitrate et l’arsenic dans les aquifères peu profonds, en raison d’une évaporation accentuée et d’une dilution plus faible.

C’est en raison de ses effets indirects sur la demande en eau d’irrigation que le changement climatique a sans doute ses répercussions les plus importantes sur les nappes souterraines ; elles peuvent mener à l’épuisement ou la contamination des ressources, avoir des répercussions sur les flux environnementaux.

S’adapter aux réductions des réserves en eau dues au changement climatique inclut d’avoir recours à des stratégies d’approvisionnement qui considèrent les eaux souterraines comme source d’eau douce résiliente au changement climatique pouvant être utilisées conjointement avec les ressources en eau de surface

Etant donné que les systèmes aquifères sont moins exposés aux pertes par évaporation, le stockage des eaux souterraines compte parmi les recours les plus efficaces pour la gestion de l’eau, que ce soit pour son stockage ou l’adaptation au changement climatique, tout en   évitant un bon nombre des impacts environnementaux et sociaux néfastes propres aux structures de distribution d’eau telles que les barrages.

Inclure le stockage et l’extraction des eaux souterraines dans la planification de l’approvisionnement en eau en zones urbaines pourrait permettre d’apporter plus de sécurité et de souplesse en cas de sécheresses périodiques.  

Les eaux souterraines stockées et transportées par les aquifères peuvent également contribuer à l’atténuation du changement climatique par l’intermédiaire de l’énergie géothermique ainsi que par la capture et le stockage du CO2

Autres éditions

Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau