Établissements humains

La plupart les établissements humains installés dans des lieux aux conditions hydrogéologiques favorables bénéficient des eaux souterraines pour leur approvisionnement et d’une sécurité hydrique plus grande en cas de sécheresse prolongée.
Park on the banks of the Main in Frankfurt
Last update: 18 mars 2022

La mise au point, au XIXe siècle, de techniques de forage pour les puits a permis à de nombreuses personnes d’utiliser les eaux souterraines facilement et de façon libre, en en faisant un bien commun.

Les eaux souterraines sont ainsi devenues une ressource naturelle clé, indispensable au bien-être humain et au développement économique, bien qu’elles soient encore largement méconnue, sous-évaluée et insuffisamment protégée

Au cours des décennies à venir, la dépendance de multiples villes à l’égard des eaux souterraines semble s’accroître de sorte que l’on estime à près de 50 %, la population urbaine mondiale aujourd’hui alimentée par des sources d’eaux souterraines.

Toutefois, de nombreuses personnes pauvres en milieu urbain habitent dans des établissements périurbains, non aménagés et dépourvus de statut juridique, où les infrastructures et les services publics de distribution d’eau sont absents. Cela entraîne une utilisation accrue de puits privés pour assurer un approvisionnement autonome en milieu urbain.

 

La nature des eaux souterraines les rend particulièrement adaptées à une distribution dispersée pour les populations des zones rurales.
Girls collecting groundwater from a pump

Il s’agit souvent du moyen le plus rentable de fournir un approvisionnement en eau fiable aux villages.

Ceci est d’autant plus vrai en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, où la population des zones rurales est nombreuse mais dispersée.

En Afrique subsaharienne toutefois, l’exploitation des nappes souterraines n’est pas limitée par un manque d’eau, souvent abondante, mais plutôt par un manque d’investissements dans les infrastructures, la formation de professionnels et la recherche.

Il est vital de disposer aussi de puits au sein des zones d’installation des personnes marginalisées ou déplacées souvent densément peuplées.
Well in Nashik, Maharashtra, India

Le volume des extractions ne suffit pas à déterminer la valeur sociale des eaux souterraines, qui est aussi déterminée par les immenses avantages économiques et sanitaires qu’elles apportent du fait de sa qualité et de sa fiabilité face aux sécheresses.

On constate toutefois une tendance à la surexploitation des ressources en eaux souterraines dans les zones urbaines, souvent accompagnée d’un affaissement des sols susceptible d’affecter les infrastructures urbaines et de causer des intrusions d’eau salée.

En outre, la coexistence de systèmes d’assainissement in-situ et de sources d’eaux souterraines est un sérieux problème dans le cas des sources peu profondes, en particulier dans les villages les plus densément peuplés. On estime que la contamination persistante des approvisionnements en eau souterraine en zones rurales par des agents pathogènes touche environ 30 % des installations, ayant un impact sur les personnes les plus marginalisées.

Les eaux souterraines jouent sans conteste un rôle majeur dans l’approvisionnement en eau des zones urbaines ainsi qu’un rôle essentiel dans celui des villages ruraux et des établissements de personnes déplacées. Les services de distribution d’eau doivent s’engager, de manière plus consistante, à protéger leurs sources et leurs puits d’approvisionnement afin de permettre une utilisation durable de la ressource.

Autres éditions

Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau