string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00019

L’espace culturel du district de Boysun

Inscrit en 2008 (3.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (originellement proclamé en 2001)

Pays : Ouzbékistan

Identification

Description

L’espace culturel du district de Boysun

Situé dans le sud-est de l’Ouzbékistan, sur la route reliant l’Asie mineure à l’Inde, le district de Boysun est l’une des plus anciennes régions habitées d’Asie centrale. Le déclin de la route de la soie et les bouleversements politiques intervenus en Asie centrale ont contribué à l’isolement de la région. Ces circonstances ont favorisé la préservation de traditions anciennes, empreintes de diverses religions, notamment des croyances chamanistes, le zoroastrisme, le bouddhisme et l’islam. Aujourd’hui, le district compte près de 82 000 habitants.

De nombreux rituels traditionnels sont encore vivants : la veille de Navruz, la fête du printemps donne lieu à un rituel de semailles avec offrandes de nourriture. Les rites familiaux persistent également : 40 jours après une naissance, les mauvais esprits sont chassés par le feu et la cendre. La circoncision des garçons est l’occasion de combats de chèvres et de divers jeux, comme la lutte ou les courses de chevaux. D’anciennes pratiques restent fréquemment utilisées lors des cérémonies de mariage et des rites funéraires, et des rituels chamanistes pour guérir les malades. Parmi les autres traditions populaires figurent les chants rituels liés aux fêtes annuelles, les légendes épiques et les danses. Des instruments à vent ou à cordes accompagnent les chants lyriques. L’ensemble de musique folklorique Shalola a recueilli les chansons populaires et recensé les instruments et costumes traditionnels. Les membres du groupe ont également documenté les légendes, épopées et vieilles mélodies dans les villages.

Le modèle culturel imposé sous l’ère soviétique ne laissait que peu de place à l’expression culturelle et artistique traditionnelle de Boysun. Aujourd’hui, il apparaît essentiel de soutenir les communautés en leur fournissant instruments de musique et matériel technique pour documenter leurs diverses expressions culturelles.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO

Projet de sauvegarde (05-2003/06-2005)

Le texte suivant n’est malheureusement pas disponible en français.
Boysun, located in south-eastern Uzbekistan, is known as one of the oldest inhabited areas of Central Asia. Local people gather to practice traditional rites such as the sowing ritual, wedding ceremonies, circumcisions of boys, funeral rites, and shamanistic rituals.

The project action plan included training tradition bearers, teachers and students to undertake field research, involving audio-visual documentation, ethnomusicological methodology and practices, as well as the establishment and maintenance of an electronic inventory of the performing arts, popular traditions and handicrafts of the Boysun district. Text materials, audio and video recordings and photos were collected during field research in 2004. The publication of a digital inventory followed, including DVDs and audio CDs. The Master Plan to be elaborated on the basis of this project entailed the preparation of legal provisions to protect the Boysun district as a cultural and natural park, the transmission of intangible cultural heritage elements through educational and training programmes for young performers and the publication of an atlas and illustrated monograph on Boysun handicrafts and folklore.