http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00051

Le carnaval de Barranquilla

Inscrit en 2008 (3.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (originellement proclamé en 2003)

Pays : Colombie

Identification

Description

Le carnaval de Barranquilla

Chaque année pendant les quatre jours qui précèdent le carême, le carnaval de Barranquilla offre un répertoire de danses et d’expressions musicales issues des différentes cultures colombiennes. Du fait de sa situation géographique sur la côte caraïbe et de son essor économique pendant la période coloniale, la ville de Barranquilla est devenue l’un des premiers centres de commerce du pays et un lieu de convergence des peuples et cultures amérindiens, européens et africains.

Cette fusion de diverses traditions locales transparaît dans de nombreux aspects du carnaval, en particulier les danses (comme le mico y micas originaire des Amériques, le congo africain et le paloteo d’origine espagnole), les genres musicaux (principalement la cumbia et des variantes comme la puya et le porro) et les instruments populaires (tambora et tambours alegre, maracas, claves, etc.). La musique du carnaval est généralement exécutée par des ensembles de tambours ou des groupes d’instruments à vent. La culture matérielle des objets d’artisanat s’exprime avec profusion à travers chars, costumes, coiffes et masques d’animaux. Des groupes de danseurs masqués, d’acteurs, de chanteurs et d’instrumentistes ravissent les foules de leurs démonstrations théâtrales et musicales inspirées d’événements historiques et de l’actualité. La vie politique contemporaine et ses personnalités sont tournées en dérision à travers des chansons et des discours railleurs qui confèrent au carnaval son caractère burlesque.

En raison du succès croissant qu’il a connu au vingtième siècle, le carnaval de Barranquilla a pris des allures de manifestation professionnelle, largement couverte par les médias. Si cette évolution n’est pas sans avantages économiques pour de nombreuses familles à faibles revenus, le mercantilisme croissant pourrait en même temps représenter une menace pour les nombreuses expressions traditionnelles.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO

Projet de sauvegarde (01-2005/10-2008)

Le texte suivant n’est malheureusement pas disponible en français.
Masqueraded dancers, actors and musicians delight crowds through performances marked by European, African and indigenous influences. To enhance the transmission of the tradition, the Children’s Carnival was created and has become a vital element of the carnival.

Activities

  • Field research to create an inventory and database and to select the expressions of the Carnival to be safeguarded
  • Creation of a cultural map of the Colombian Caribbean region
  • Support of the formation of the Network of the Carnival of Barranquilla, consisting of institutions involved in the preservation of this heritage.
  • Assistance to seasoned performers in order to enable them to transmit their extensive choreographic, theatrical and musical know-how to younger generations.

These activities are intended to raise awareness among the inhabitants of the region as to the value of their cultural expressions and the urgent need to safeguard them. Conditions ensuring the continuation of the Carnival will be reinforced through a network and support systems for the local community.