string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00172

Le langage sifflé de l’île de la Gomera (îles Canaries), le Silbo Gomero

Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Espagne

Identification

Description

Le langage sifflé de l’île de la Gomera (îles Canaries), le Silbo Gomero

Le langage sifflé de l’île de la Gomera (îles Canaries), appelé Silbo Gomero, reproduit la langue habituellement parlée sur l’île (castillan) par des sifflements. Transmis pendant des siècles de maître à élève, il est le seul langage sifflé au monde pleinement développé et pratiqué par une communauté importante (plus de 22 000 habitants). Le langage sifflé substitue à chaque voyelle ou consonne un sifflement donné : deux sifflements distincts remplacent les cinq voyelles du castillan, et quatre sifflements servent de consonnes. Les sifflements se distinguent par leur hauteur et le fait qu’ils soient interrompus ou continus. Avec de la pratique, les locuteurs peuvent transmettre n’importe quel message. Des variantes selon les lieux existent et permettent d’identifier l’origine des locuteurs. Enseigné dans les écoles depuis 1999, le Silbo Gomero est connu par la quasi-totalité des habitants et pratiqué par une forte majorité, notamment les personnes âgées et les jeunes. Il est également utilisé lors des fêtes et cérémonies, y compris religieuses. Pour éviter sa disparition à l’instar des langages sifflés d’autres îles des Canaries, il est nécessaire de renforcer sa transmission et de valoriser le Silbo Gomero en tant que patrimoine culturel immatériel cher aux habitants de la Gomera et de toutes les îles Canaries.

Documents

Décision 4.COM 13.71

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Le Silbo Gomero est une pratique extrêmement courante chez les habitants de l’île de la Gomera, qui le considèrent comme leur contribution spécifique au patrimoine culturel des autres îles de l’archipel des îles Canaries ;
  • R.2 : Son inscription sur la Liste représentative permettrait de sensibiliser davantage les communautés et d’encourager les efforts pour préserver les traditions orales et les transmettre aux générations à venir ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde décrites, en particulier l’introduction du langage à l’école en tant que discipline scolaire, constituent une garantie de protection et de promotion du langage sifflé des îles Canaries et sont soutenues par la détermination résolue et durable de l’État et des communautés concernées
  • R.4 : La participation de la communauté à la mise en place de programmes d’éducation au Silbo Gomero et au soutien de la candidature s’accompagne de la preuve de leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : L’élément figure à l’Inventaire des biens du patrimoine historique des îles Canaries, tenu par le Ministère de l’éducation, des universités, de la culture et du sport.

Diaporama

Vidéo


© 2008 by Juan Ramón Hernandez y David Baute. Gouvernement des Canaries

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO