string(9) "index.php" UNESCO Secteur de la culture - Patrimoine immatériel - Convention 2003 :
http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00389

L’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan

Inscrit en 2010 (5.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Azerbaïdjan

Identification

Description

L’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan

Le tapis azerbaïdjanais est un textile traditionnel fait à la main en plusieurs dimensions, à la texture dense, noué ou tissé, dont les motifs sont caractéristiques des nombreuses régions de fabrication de tapis azerbaïdjanais. La fabrication de tapis est une tradition familiale qui se transmet oralement et par la pratique. Les hommes tondent les moutons au printemps et à l’automne, tandis que les femmes récoltent les colorants, filent la laine et teignent le fil au printemps, en été et en automne. Le tissage est exécuté pendant l’hiver par les membres féminins du cercle familial élargi, les filles apprenant à tisser avec leur mère et leur grand-mère et les brus avec leur belle-mère. Le tapis est confectionné sur un métier à tisser horizontal ou vertical à l’aide de fils de laine, de coton ou de soie multicolores teints avec des colorants naturels. En appliquant des techniques particulières aux tapis noués, les tisserands passent un fil qu’ils nouent autour des fils de chaîne. Les tapis tissés sont diversement faits d’entrelacs de chaînes de structure, de trames et de trames de motifs. La découpe d’un tapis fini sur le métier à tisser est une célébration d’une rare solennité. Le tissage du tapis est étroitement lié à la vie quotidienne et aux coutumes des communautés concernées, et son rôle se reflète dans la signification des compositions et de leurs applications. Ainsi, des filles assises sur un tapis disent la bonne aventure et chantent des airs traditionnels lors du Novruz (le Nouvel An régional). Le tapis est largement utilisé comme pièce d’ameublement ou décoration murale, et des tapis spéciaux sont tissés pour des traitements médicaux, des cérémonies nuptiales, la naissance d’un enfant, des rituels funéraires et pour la prière.

Documents

Décision 5.COM 6.2

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : L’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan est une pratique culturelle qui incarne l’histoire, la cosmogonie et le mode de vie de ses praticiens, qu’ils ont transmis de génération en génération et en leur procurant une identité culturelle collective ;
  • R.2 : Son inscription sur la Liste représentative pourrait améliorer la connaissance du patrimoine culturel immatériel, tout en encourageant le dialogue interculturel entre les communautés ainsi que le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine ;
  • R.3 : Des mesures récentes et planifiées sont l’expression de l’engagement des communautés de détenteurs et de praticiens, de l’État et des établissements universitaires pour sauvegarder l’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan à travers le système légal, des rencontres internationales, et des expositions, et atténuer les préjudices éventuels qui pourraient résulter de son inscription sur la Liste ;
  • R.4 : La candidature a été présentée avec la participation active et large des communautés à tous les stades, et elles ont fourni leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : L’art traditionnel du tissage du tapis azerbaïdjanais en République d’Azerbaïdjan est inclus dans l’Inventaire national azerbaïdjanais du patrimoine culturel immatériel, institué auprès du Ministère de la culture et du tourisme d’Azerbaïdjan.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO