La procession Za Krizen (« chemin de croix ») sur l’île de Hvar


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by Ministry of Culture
Après la messe du jeudi saint, qui précède la fête chrétienne de Pâques, chacun des six villages de l’île dalmate de Hvar, dans le sud de la Croatie, désigne un groupe de personnes qu’il charge de se rendre dans les cinq autres villages, selon un parcours de vingt-cinq kilomètres en huit heures, avant de revenir dans leur village d’origine. En tête de chaque groupe de cette procession Za Krizen (« chemin de croix ») organisée par les communautés, le porteur de la croix, nu-pieds ou en chaussettes, marche sans jamais se reposer. Autrefois membre de l’une des congrégations religieuses, il est aujourd’hui choisi parmi une liste de candidats inscrits parfois vingt ans à l’avance ; sa fonction, très convoitée et respectée, reflète sa piété et celle de sa famille. Il est suivi par deux amis portant des candélabres et par d’autres personnes tenant des bougies et des lanternes, par cinq choristes qui chantent les Lamentations de la Vierge Marie à différentes étapes du parcours et par de nombreux fidèles de tous âges, croates ou étrangers, vêtus des aubes de diverses congrégations religieuses. La procession est accueillie par le prêtre de chacun des cinq autres villages, puis elle retourne dans son village ; le porteur de la croix accomplit les cent derniers mètres du parcours en courant pour recevoir la bénédiction du prêtre de son village. Élément pérenne et inaliénable de l’identité religieuse et culturelle de Hvar, cette procession constitue un lien unique entre les communautés de l’île et avec la communauté catholique dans le monde.