L’art populaire des Matyo, la broderie d’une communauté traditionnelle


Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2011 by Hungarian Open Air Musum
L’art populaire de la communauté catholique romaine Matyo dans et autour de la ville de Mezőkövesd, dans le nord-est de la Hongrie, se caractérise par des motifs floraux qu’on retrouve dans la broderie au point plat et les objets décorés. La broderie des Matyo agrémente le costume traditionnel de la région que porte la population locale dans les célébrations et les spectacles de danses et chants populaires. Les motifs floraux ont joué un rôle crucial dans le renforcement de l’image de soi et de l’identité de la communauté Matyo, et sont utilisés dans la décoration intérieure, la mode et l’architecture contemporaine, en plus de la broderie. Les membres de la communauté ont fondé l’Association d’art populaire des Matyó en 1991 pour transmettre l’art de la broderie et organiser de nombreux événements et spectacles culturels. Dans son Borsóka Embroidery Circle, tout le monde peut apprendre l’art, les techniques et les motifs de broderie auprès de maîtres chevronnés. Dans son Folk Dance Ensemble, les membres portent le costume traditionnel finement brodé, contribuant ainsi à sa perpétuation. La popularité nationale de la broderie Matyo en a fait une forme de revenu d’appoint qui permet aux femmes d’acheter les tissus fins et les fournitures nécessaires à la confection de costumes élaborés. Exercée le plus souvent comme une activité collective, la broderie consolide les relations entre les personnes et renforce la cohésion de la communauté, tout en permettant le développement de l’expression artistique individuelle.