Le chant et la musique à deux voix dans la gamme istrienne


Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

© 2008 by Ministry of Culture
Sur la péninsule d’Istrie, dans l’ouest de la Croatie, les communautés croates, istro-roumaines et italiennes continuent de faire vivre des formes variées de chant et musique à deux voix dans la gamme istrienne. Puissance et tonalité légèrement nasale en sont les caractéristiques. Les deux voix comportent des variations et des improvisations, mais culminent toujours à l’unisson ou à une octave d’écart pour la mélodie finale. Les instruments de musique typiquement utilisés sont les chalumeaux, ''sopele,'' utilisés en duo, des cornemuses, des flûtes et le luth, ''tambura.'' Plusieurs variantes locales ont été créées, selon des modalités propres. Dans le ''kanat,'' par exemple, interprété en majorité par la population croate, la deuxième voix est souvent remplacée ou doublée par un petit sopele ; dans une autre variante très répandue, appelée ''tarankanje,'' les mots sont parfois remplacés par des syllabes caractéristiques (ta-na-na, ta-ra-ran, etc.) destinées à imiter le son de la flûte. Cette tradition demeure très présente aujourd’hui, dans la vie quotidienne et lors des fêtes, notamment les noces, les réunions communautaires et familiales et les cérémonies religieuses. Ses dépositaires, qui représentent une centaine de chanteurs et de musiciens hors pair et une dizaine d’artisans, ont reçu leur savoir théorique et pratique de leurs aînés. De nos jours, ils sont souvent associés à des groupes folkloriques amateurs de toute la région.