http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00159

L’épopée Darangen des Maranao du lac Lanao

Inscrit en 2008 (3.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (originellement proclamé en 2005)

Pays : Philippines

Identification

Description

L’épopée Darangen des Maranao du lac Lanao

Le Darangen est une ancienne épopée chantée qui recèle un véritable trésor de connaissances des Maranao, un peuple établi sur les rives du lac Lanao, à Mindanao. Cette île, située à l’extrême sud de l’archipel des Philippines, est le pays d’origine des Maranao, l’un des trois principaux groupes musulmans du pays.

Comprenant 17 cycles et près de 72000 vers, le Darangen célèbre des épisodes de l’histoire des Maranao et les tribulations de héros mythiques. Outre un contenu narratif captivant, l’épopée explore les thèmes fondamentaux de la vie et de la mort, de l’art de la séduction, de l’amour et de la politique à travers symboles, métaphores, ironie et satire. Le Darangen véhicule également un code du droit coutumier, des normes de comportement social et éthique, des principes de beauté esthétique et des valeurs sociales propres aux Maranao. Aujourd’hui encore, dans l’exercice du droit coutumier les anciens font référence à ce texte consacré par l’usage.

Le Darangen, qui signifie littéralement « raconter en chantant », existait avant l’islamisation des Philippines au quatorzième siècle. Il s’inscrit dans une culture épique liée à des traditions sanscrites anciennes et répandue dans la quasi-totalité de l’île de Mindanao. Bien qu’il ait été pour l’essentiel transmis oralement, certains passages ont été consignés dans des manuscrits à l’aide d’un ancien système d’écriture arabe. Il est chanté lors des mariages, par des hommes et des femmes spécialement formés, et peut durer plusieurs nuits. Les exécutants doivent posséder une mémoire prodigieuse, des talents d’improvisation, une imagination poétique, une bonne connaissance du droit coutumier et de la généalogie, une technique vocale impeccable et élégante, ainsi qu’un talent certain pour captiver un auditoire pendant de longues heures. La psalmodie est parfois accompagnée de musique et de danse.

De nos jours, le Darangen est moins souvent exécuté, en partie à cause de son vocabulaire extrêmement riche et de ses formes linguistiques archaïques qui ne sont comprises que des praticiens, des anciens et des érudits. En outre, la standardisation des modes de vie pourrait constituer une menace pour la survie de cette épopée ancienne.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO