http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00358

La pratique du chant et de la musique bećarac de Croatie orientale

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Croatie

Identification

Description

La pratique du chant et de la musique bećarac de Croatie orientale

La musique bećarac est un genre populaire en Croatie de l’est qui plonge ses racines dans les cultures de la Slavonie, du Baranja et de la Syrmie. La communication entre ceux qui la pratiquent est essentielle : les solistes échangent leurs lignes vocales, cherchant à se dépasser les uns les autres en inventant, rivalisant, combinant des vers décasyllabiques et en façonnant la mélodie, accompagnés d’un groupe de chanteurs et d’ensembles de tambura. Cette musique, qui véhicule les valeurs de la communauté, permet aussi aux chanteurs d’exprimer des pensées et des sentiments qui pourraient être déplacés s’ils étaient proférés directement ou dans d’autres contextes. Chaque soliste façonne son chant en fonction du contexte, la prestation durant aussi longtemps que la créativité et l’énergie des chanteurs le permettent. Les solistes doivent posséder une voix puissante et un répertoire très étendu de distiques anciens et nouveaux ; ils doivent être à la fois doués, rapides et habiles pour les choisir et les combiner. De nos jours, il y a presque autant d’hommes que de femmes parmi les détenteurs de la tradition. La musique bećarac est très répandue dans les communautés de l’est de la Croatie et continue à s’inscrire dans une pratique vivante : soit dans un contexte totalement informel de pratique de la musique, soit dans le cadre d’événéments festifs et de célébrations contemporains. Il existe également de nombreux sous-types de bećarac qui viennent s’ajouter aux particularités introduites par les solistes. La musique bećarac est donc un genre extraordinairement vivant et dynamique qui est recréé à chaque exécution.

Documents

Décision 6.COM 13.10

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Recréée de manière dynamique par ses détenteurs au moment de la représentation, la pratique du bećarac est transmise de génération en génération et procure à sa communauté un sentiment d’identité et de continuité ;
  • R.2 : L’inscription du bećarac sur la Liste représentative, en tant qu’expression qui dépend de la communication étroite entre ses interprètes, pourrait contribuer notamment au dialogue interculturel, tant dans la région que plus largement ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde en cours et proposées, y compris les publications, le soutien financier et l’hébergement des festivals et des séminaires, indiquent l’engagement des communautés et de l’État pour assurer la protection et la promotion de la tradition bećarac ;
  • R.4 : Un nombre important de chanteurs bećarac, d’associations et de clubs culturels ont été contactés et plusieurs d’entre eux ont collaboré à l’élaboration de la candidature et ont démontré leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : La pratique du chant et de la musique bećarac a été incluse en 2007, avec la coopération de la communauté, au Registre des biens culturels de la République de Croatie, administré par le Ministère de la culture.

Inscrit la pratique du chant et de la musique bećarac de Croatie orientale sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO