http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00858

La fête de commémoration de la découverte de la Véritable Sainte-Croix du Christ

Inscrit en 2013 (8.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Éthiopie

Identification

Description

La fête de commémoration de la découverte de la Véritable Sainte-Croix du Christ

Le festival de Maskel est célébré dans toute l’Éthiopie le 26 septembre pour commémorer l’exhumation de la Véritable Sainte-Croix du Christ. Les célébrations débutent par la construction du bûcher, appelé Damera, sur la place Maskel d’Addis-Abeba, un tas de pieux entouré de paquets de branches et de torches formant un cône, et décoré d’herbe fraîche et de marguerites d’Abyssinie qui symbolisent la Nouvelle Année. Des centaines de milliers de personnes venant de différentes communautés affluent vers la place, tandis que les prêtres, vêtus de tenues colorées, entonnent des hymnes et des prières et exécutent une danse rythmique unique devant le bûcher. Le point culminant de la cérémonie est l’embrasement du bûcher par le patriarche de l’Église orthodoxe éthiopienne tewahedo. Maskel est célébré dans tout le pays indépendamment de l’âge, du sexe, de la langue ou de l’appartenance ethnique. Les participants croient qu’ils seront spirituellement récompensés par leur présence à la célébration et la bénédiction de la Sainte-Croix. Les paroisses locales jouent un rôle majeur pour la coordination des communautés et la sauvegarde de l’élément. Le festival est aussi un moment de rassemblement pour les familles et de retour au pays pour les travailleurs émigrés. Ces rassemblements facilitent les échanges d’argent, d’informations et de nouvelles idées des centres urbains vers les zones rurales. Avant la célébration, les querelles personnelles et les différends sociaux doivent être résolus. À cet égard, Maskel est l’occasion pour les Éthiopiens de promouvoir leur vie spirituelle, basée sur la réconciliation, la cohésion sociale et la coexistence pacifique.

Documents

Décision 8.COM 8.11

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : Trouvant son origine dans les traditions religieuses et culturelles d’Éthiopie et se transmettant de génération en génération, le festival de Maskel favorise l’unité sociale, l’intégration et la diversité dans le pays ;
  • R.2 : L’inscription du festival de Maskel sur la Liste représentative pourrait accroître la visibilité du patrimoine culturel immatériel et favoriser le dialogue interculturel au sein de la population pluriethnique d’Éthiopie et d’autres communautés dans le monde ;
  • R.3 : Les mesures de sauvegarde passées et en cours démontrent l’engagement de la communauté, des groupes religieux et des autorités nationales à assurer la viabilité du festival de Maskel ;
  • R.4 : Le processus de préparation de la candidature a bénéficié d’une consultation et d’une participation massives, dont celles de plusieurs représentants de groupes ethniques et religieux qui ont donné leur consentement libre, préalable et éclairé ;
  • R.5 : Avec la participation des communautés, le festival de Maskel a été inclus en 2011 dans le Registre national du patrimoine culturel immatériel éthiopien maintenu par l’Autorité pour la recherche et la conservation du patrimoine culturel.

Rappelle que l’objectif principal de la Convention est la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel et invite l’État partie à prendre des mesures pour bien gérer la commercialisation et ses possibles effets négatifs, ainsi qu’à éviter la décontextualisation de l’élément à des fins touristiques.

Diaporama

Vidéo


© 2011 by the Authority for Research and Conservation of Cultural Heritage (ARCCH)

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO