http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00303

La conception et les pratiques traditionnelles de construction des ponts chinois de bois en arc

Inscrit en 2009 (4.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Chine

Identification

Description

La conception et les pratiques traditionnelles de construction des ponts chinois de bois en arc

On trouve des ponts de bois en arc dans les provinces du Fujian et du Zhejiang, le long de la côte sud-est de la Chine. La conception et les pratiques traditionnelles de construction de ces ponts associent l’usage du bois et des outils d’architecte traditionnels, l’artisanat, les techniques fondamentales de « tissage de poutres » et d’assemblage par mortaises et tenons, ainsi que la connaissance par le charpentier expérimenté des différents environnements et des mécanismes structuraux nécessaires. Le travail de charpenterie est dirigé par un maître charpentier et exécuté par d’autres travailleurs du bois. Cet artisanat est transmis oralement et par des démonstrations personnelles, ou d’une génération à l’autre par des maîtres instruisant des apprentis ou les proches d’un clan, conformément à des procédures rigoureuses. Ces clans jouent un rôle irremplaçable dans la construction, l’entretien et la protection des ponts. En tant que véhicules de l’artisanat traditionnel, les ponts en arc font office à la fois d’outils et de lieux de communication. Ce sont des lieux importants de rassemblement où la population locale échange des informations, se divertit, prie, approfondit ses relations et son identité culturelle. L’espace culturel créé par les ponts en arc traditionnels chinois a créé un contexte qui favorise la communication, la compréhension et le respect mutuel entre les êtres humains. Mais la tradition décline depuis quelques années du fait de l’urbanisation rapide, de la rareté du bois d’œuvre et du manque d’espace de construction disponible, et la combinaison de ces facteurs met en péril sa transmission et sa survie.

Documents

Décision 4.COM 14.03

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : La conception et les pratiques de construction des ponts chinois de bois en arc constituent une technique artisanale manuelle unique, employée pour construire des ponts en bois qui ont des fonctions sociales et culturelles auxquelles restent très attachés les habitants locaux qui se sont engagés à préserver cet exemple de leur identité culturelle, même si les ponts ont perdu en partie leurs fonctions concrètes d’acheminement du trafic ;
  • U2 : Bien que les artisans aient regagné l’estime des membres de la communauté qui ont retrouvé depuis dix ans un intérêt pour les ponts de bois couverts, cette technique exceptionnelle risque de disparaître du fait que la transmission repose sur les quelques maîtres-artisans constructeurs de ponts qui sont âgés et qui ont peu de possibilités de transmettre leur « savoir secret » et leur expérience à de jeunes charpentiers oralement et par l’apprentissage ;
  • U3 : Le plan de sauvegarde proposé, qui témoigne de la collaboration des autorités locales, des communautés et des maîtres menuisiers, est crucial pour garantir la revitalisation du savoir-faire au moyen d’investissements massifs dans la formation de jeunes apprentis dans le but de renforcer sa transmission de génération en génération ;
  • U4 : Le dossier révèle que la candidature a été préparée avec une large participation des autorités nationales et de fonctionnaires locaux des comtés de Pingnan, Shouning et Zhouning dans la province du Fujian, des comtés de Qingyuan et Taishun dans la province du Zhejiang ainsi que des communautés locales et des représentants des clans qui sont les héritiers de l’artisanat, dont le consentement libre, préalable et éclairé est démontré ;
  • U5 : Après avoir été inscrits à l’inventaire du patrimoine des divers comtés dans lesquels la tradition reste vivante, la conception et les pratiques de construction des ponts chinois de bois en arc ont été inscrits sur la Liste nationale du patrimoine culturel immatériel gérée par le Département du patrimoine culturel immatériel du ministère de la Culture.

Diaporama

Vidéo


© 2009 by Yuzhou Zhang

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO