http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00524

L’épopée maure T’heydinne

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Mauritanie

Identification

Description

L’épopée maure T’heydinne

L’épopée T’heydinne se compose de dizaines de poèmes célébrant les glorieux exploits des émirs et des sultans maures. Elle met en avant les valeurs ancestrales qui sous-tendent le mode de vie de la communauté maure de Mauritanie et représente une manifestation littéraire et artistique de la langue hassaniya. Les griots interprètent l’épopée accompagnés par des instruments à cordes traditionnels comme le luth et la harpe, ainsi que par des timbales. Les griots préservent la mémoire collective de la société grâce aux poèmes, en transmettant les connaissances et les compétences de père en fils, les jeunes griots apprenant d’abord à jouer de ces instruments avant d’être initiés à la tradition poétique. L’épopée T’heydinne constitue un lien permanent entre les interprètes et leur tribu, chaque famille de griots possédant un répertoire particulier qui la distingue des autres. L’épopée est récitée lors d’événements sociaux comme les mariages, les cérémonies de réconciliation et les invitations. Ces spectacles sont l’occasion de réunions tribales régionales ou familiales qui renforcent les liens sociaux et encouragent une culture de la paix sociale et de l’entraide. L’interprétation de l’épopée T’heydinn décline cependant. Les griots qui la connaissent parfaitement sont peu nombreux et âgés pour la plupart. De plus, la demande pour de tels spectacles a diminué et les jeunes griots ont tendance à opter pour une forme abrégée de l’épopée, dont ils ne connaissent parfois que certains épisodes. Tous ces facteurs menacent la viabilité de l’épopée T’heydinne.

Documents

Décision 6.COM 8.13

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : L’épopée T’heydinne remplit une fonction importante dans la société mauritanienne comme un référentiel de la mémoire culturelle, transmise de génération en génération parmi les griots qui sont ses maîtres ;
  • U2 : Les contextes socio-économiques changeants, en particulier la désorganisation du système de mécénat artistique par les familles royales, affectent les modes de transmission et les espaces sociaux où les spectacles sont représentés, en menaçant l’élément, car il est effectué uniquement occasionnellement dans des formes extrêmement réduites ;
  • U3 : Un certain nombre de mesures de sauvegarde sont élaborées en veillant spécialement à la recherche et à la documentation de l’épopée T’heydinne, et à la formalisation de la transmission au sein des communautés des porteurs de la tradition ;
  • U4 : Les associations de griots et les maîtres ont participé activement à l’élaboration de la candidature qui inclut le consentement libre, préalable et éclairé de deux organisations de praticiens qui rassemblent des griots, des poètes et des compositeurs ;
  • U5 : L’épopée T’heydinne est incluse dans l’inventaire national du patrimoine culturel administré par le Département du patrimoine culturel du Ministère de la culture, de la jeunesse et des sports.

Inscrit l’épopée maure T’heydinne sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ;
Encourage l’État partie à formuler des mesures de sauvegarde destinées aux jeunes générations, au delà des familles griots elles-mêmes, dont des programmes publics d’éducation, de manière à augmenter la demande de représentations, et ainsi contribuer à la subsistance des griots et perpétuation de leur art ;
Encourage en outre l’État partie à attacher un soin particulier à ce que les mesures de sauvegarde, notamment celles de documentation et de recherche, n’aboutissent pas à la standardisation et la codification de l’épopée dans une forme figée mais qu’elles prennent plutôt en compte l’importance des variations et de l’improvisation.

Diaporama

Vidéo



Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO