http://www.unesco.org/culture/ich/fr/USL/00530

Le Yimakan, les récits oraux des Hezhen

Inscrit en 2011 (6.COM) sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente

Pays : Chine

Identification

Description

Le Yimakan, les récits oraux des Hezhen, premier élément inscrit en 2011 sur la Liste de sauvegarde urgente

L’art du conte dit Yimakan est une composante essentielle de la cosmogonie et de la mémoire historique des Hezhen, une minorité ethnique du nord-est de la Chine. Les contes du Yimakan, narrés en vers et en prose dans la langue de cette ethnie, se composent de nombreux épisodes indépendants qui décrivent des alliances tribales et des batailles, y compris la victoire de héros hezhen sur des monstres et des envahisseurs. Ce patrimoine oral est précieux pour la défense de l’identité et de l’intégrité territoriale de l’ethnie, et il préserve aussi les connaissances traditionnelles relatives aux rituels chamaniques, à la pêche et à la chasse. Les conteurs improvisent des histoires sans accompagnement musical, en alternant les passages chantés et parlés et en utilisant des mélodies différentes pour représenter différents personnages et intrigues. Ils se forment en général auprès d’un maître appartenant à leur clan ou à leur famille, bien que de nos jours, ils acceptent de plus en plus de former des étrangers. Parce que les Hezhen n’ont pas de tradition écrite, le Yimakan joue un rôle clé dans la préservation de leur langue maternelle, de leur religion, de leurs croyances, de leur folklore et de leurs coutumes. Cependant, la modernisation de plus en plus rapide de la société et la standardisation de l’éducation font peser une menace sur la langue des Hezhen. Aujourd’hui, seuls les anciens la parlent encore. Cette perte est devenue un obstacle majeur à la promotion et à la pérennité de la tradition du Yimakan. Seuls cinq conteurs expérimentés sont encore capables de narrer les épisodes – une situation aggravée par la mort d’un certain nombre de conteurs âgés et l’exode des plus jeunes vers les villes pour y chercher du travail.

Documents

Décision 6.COM 8.6

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente comme suit :

  • U1 : Le Yimakan contribue à l’identité et la cohésion du peuple Hezhen, constituant un vecteur de leur histoire et leurs valeurs et leur procurant un sentiment de continuité ; il sert de mémoire collective, et revêt des fonctions éducatives et ludiques durant les principales tâches saisonnières et événements festifs ;
  • U2 : Malgré les meilleurs efforts des Hezhen, tant au niveau individuel qu’au niveau des associations, la viabilité des récits oraux du Yimakan est en péril, notamment le système traditionnel de transmission orale et d’apprentissage, du fait du nombre limité de conteurs âgés et un manque d’intérêt parmi les jeunes générations ;
  • U3 : Un plan d’action de quatre ans est élaboré pour protéger et promouvoir cet élément, avec des objectifs et un budget clairs, et avec le consentement de tous les acteurs concernés ; les mesures de sauvegarde cherchent à renforcer la viabilité des récits oraux du Yimakan et à renforcer leur transmission ; les mesures de sauvegarde bénéficient également d’un soutien financier adéquat ;
  • U4 : La participation des communautés et des praticiens locaux au processus de la candidature est manifeste, particulièrement en raison de l’attention minutieuse donnée aux codes de conduite et de l’éthique du respect des pratiques coutumières ; le consentement libre, préalable et éclairé des communautés est fourni ;
  • U5 : La Chine possédant un système d’inventaire à plusieurs niveaux, les récits oraux du Yimakan sont inclus dans les inventaires aux niveaux du comté, de la préfecture, de la province et de l’État, mis à jour tous les deux ans ; l’inventaire au niveau de l’État est sous la responsabilité du Département du patrimoine culturel immatériel du Ministère de la culture.

Inscrit le Yimakan, les récits oraux des Hezhen sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ;
Félicite la communauté concernée et l’État partie pour un plan de sauvegarde clair et bien préparé ;
Invite l’État partie à simplifier les procédures d’acceptation des apprentis afin de développer un plan de sauvegarde plus inclusif pour la narration des récits dans les écoles au niveau formel et informel ;
Encourage l’État partie à renforcer la mise en œuvre des stratégies visant à assurer la viabilité à long terme de la narration, à accroître son attractivité comme un moyen de subsistance et à renforcer sa transmission ;
Rappelle l’importance de respecter les pratiques coutumières régissant le contexte dans lequel les récits peuvent être narrés ainsi que les protocoles culturels, environnementaux et spirituels pertinents.

Diaporama

Vidéo


© 2010 by Center for Safeguarding ICH of Heilongjiang Province, China

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO